Sommaire
Article publié le 27/05/2020 à 01:00 | Lu 841 fois

Des livres sur les belles mécaniques pour la fête des pères




Si l’arrivée de l’été 2020 est fixée au 20 juin, la fête des pères sera cette année le 21 juin. Une date à ne pas oublier pour les amateurs d’automobiles qui pourront assouvir leur passion en se faisant offrir quelques beaux livres liés à la culture automobile.


Nous commencerons notre sélection avec un superbe ouvrage consacré à la Ferrari 250 GTO chez ETAI. Reprenant chacune des 36 voitures produites l’auteur nous fait vivre l’histoire de cette voiture au travers de sa carrière sportive.
 
Cela grâce aux photos de Bernard Cahier. Inventeur de la photo automobile sportive Bernard Cahier avait le talent pour mettre en scène les voitures et leurs pilotes et faire vivre le sport automobile bien avant tout le monde.
 
Avec une majorité de photos en noir & blanc, on retrouve des circuits aujourd’hui oubliés dans une ambiance bon enfant loin des circuits contemporains. Un superbe ouvrage présenté sous coffret.
 
Passons de l’Italie à la Grande-Bretagne pour découvrir une belle rétrospective Jaguar depuis 1935 jusqu’à nos jours par Nigel Thorley. Richement illustré, fourmillant d’informations techniques ce volume ne décevra pas les amateurs de la marque et permettra aux collectionneurs de découvrir tous les détails indispensables avant l’achat d’une voiture de la marque.
 
Connu pour ses Cobra, le nom de Shelby est aussi attaché très étroitement aux Ford Mustang et aux nombreuses séries spéciales sorties des ateliers californiens de Carroll Shelby. Ecrit par le journaliste américain Colin Comer, ce Shelby Mustang retrace l’histoire complète de ces Mustang très spéciales.
 
On retrouve également la trace de rares prototypes que l’on croyait détruit. Des photos rares, des interviews, des anecdotes, des infos techniques, ce livre est une mine pour les fanatiques de la marque.
 
Dans la collection « voitures de mon père » de chez ETAI, voici deux nouveautés : La Mercedes 123 de Mon Père et une réédition de La Citroën 2 CV de Mon Père.  Des petits ouvrages abordables dont chaque sortie fait l’objet d’un accueil chaleureux de la part des amateurs des marques abordés.
 
Quittons l’automobile pour aborder l’une des motos les plus mythiques de l’histoire des deux roues : la Triumph Bonneville. Une machine qui est entrée dans la légende en battant un record du monde de vitesse en 1956 sur l’un des lacs salés de l’Utah. Des photos nombreuses, des fiches techniques, l’histoire de la chute de la marque et de sa résurrection racontée comme un roman par Ian Falloon.
 
Joël Chassaing-Cuvillier




Dans la même rubrique
< >

Jeudi 2 Juillet 2020 - 01:00 Des rouges bio pour les barbecues