Sommaire
Article publié le 15/04/2020 à 09:28 | Lu 3069 fois

De l'art de renforcer son système immunitaire (partie 2)




Nous sommes en permanence en contact avec des substances et des organismes étrangers plus ou moins agressifs pour notre corps. Comment alors pouvons-nous expliquer que nous ne soyons pas toujours malades ? Par Maxime Canu, chiropracteur à Paris.


Nutrition
- Aliments riches en vitamine C
Ces aliments contiennent généralement des anti-oxydants et des anti-inflammatoires naturels qui soutiennent la fonction du système immunitaire. La vitamine C elle-même joue un rôle dans l’immunité et la santé générale.
 
Maintenir un apport régulier en vitamine C aiderait à lutter contre les infections respiratoires et le rhume, entre autres. A noter que les risques de surdosage en vitamine C sont assez faibles. Souvent utilisée sous forme de suppléments, il est recommandé d’en avoir un apport suffisant par l’alimentation.
 
Si les agrumes sont la source de vitamine C la plus connue et utilisée, vous pouvez inclure dans votre alimentation d’autres aliments riches en vitamine C, qui renforceront votre système immunitaire naturellement tels que : cassis, persil, poivrons (rouge en particulier), goyave, papaye, kiwi, mangue, ananas et litchi.
 
- Aliments riches en beta carotène
Le béta-carotène peut également être consommé sous forme de supplément alimentaire, mais les chercheurs recommandent un régime riche en béta-carotènes naturels plutôt que de les prendre en cachets.
 
Les béta-carotènes ont entre autres un fort pouvoir anti-oxydant et lutte donc contre le vieillissement prématuré. C’est un précurseur de la vitamine A, indispensable à la vision et à la santé nerveuse, la croissance et le renouvellement cellulaires.
 
Les béta-carotènes étant de couleur orange, on les retrouve naturellement dans les légumes et fruits jaunes, oranges, rouges, mais aussi dans les feuilles vert foncé. En voici quelques exemples : patate douce, carotte (surtout en jus), épinard, potiron et citrouille, pissenlit, abricot (surtout sec), mangue, chou Kale ou chou.
 
Si vous prenez du béta-carotène ou de la vitamine A sous forme de supplément, faites attention à respecter les dosages recommandés car cela peut entrainer des effets secondaires en cas de surdosage. En revanche, le surdosage par l’alimentation est rarissime.
 
- Thé vert, et matcha (thé vert en poudre)
Boire un thé vert, et à plus forte raison un thé matcha (poudre) par jour apporte des anti-oxydants et des acides aminés que le corps utilisera pour lutter contre le stress oxydatif et les agressions microbiennes. La recherche scientifique lui attribue des propriétés antifongiques, antivirales, antioxydantes et immuno-régulatoires. De grands mots pour dire que cela renforce votre système immunitaire et votre santé naturellement, tout en luttant contre le vieillissement
 
- Gingembre
Le gingembre est surtout connu pour ses capacités détoxifiantes. Il nettoie le corps des éléments chimiques indésirables, à priori en soutenant le fonctionnement du système lymphatique et en dilatant les vaisseaux sanguins.
 
Les études montrent des effets anti-inflammatoires et anti-infectieux. Il vous aide donc pour vous détoxifier, renforcer votre immunité et prévenir ou aider dans les maladies inflammatoires. On utilise sa racine dans l’alimentation, mais il se trouve aussi sous forme d’huile essentielle.
 
Chez les seniors, une consommation quotidienne de cette racine sous forme de condiment, de jus ou en consommant directement sa racine est bénéfique, en particulier si votre activité physique est faible ou si votre style de vie augmente la toxicité (cigarette, alcool, nutrition, médicaments)
 
Suppléments
- Vitamine D
La carence en vitamine D provoque des troubles osseux, mais aussi immunitaires. En effet, la vitamine D régule la réponse immunitaire. De nombreuses études montrent une augmentation des infections chez les personnes qui en manquent et en particulier, des infections respiratoires.
 
Avec l’âge, on trouve davantage de carences en vitamines D pour différentes raisons. Vous pouvez pallier cela en favorisant une exposition régulière au soleil tout au long de l’année –oui, il faut exposer sa peau au soleil en hiver, et même surtout l’hiver- et en prenant des suppléments de vitamine D, en particulier à l’approche de la saison froide.
 
- Zinc
Le zinc est primordial pour la plupart des activités corporelles telles que l’activité immunitaire, la santé hormonale, la gestion du sucre dans le sang et de la peau, par exemple. Il est utilisé pour prévenir et guérir les infections respiratoires et les rhumes. Il soutient le système digestif, l’action du foie et la santé musculaire.
 
Vous l’aurez compris, le zinc est essentiel au bon fonctionnement du corps. Il est important d’avoir un apport régulier. On estime que les seniors ont un apport insuffisant en zinc par leur alimentation (50% des apports journaliers recommandés). Il est donc conseillé de vous supplémenter en zinc régulièrement.
 
- L-Glutamine
L’intestin poreux est une composante majeure des intolérances alimentaires, faiblesses immunitaires et maladies auto-immunes. L’intestin est une surface d’échange entre l’extérieur et l’intérieur du corps. Il est important qu’il fasse un bon travail de sélection de ce qu’il fera rentrer -ou pas- dans le sang.
 
La L-glutamine joue un rôle important dans la santé des cellules de l’intestin et aide à maintenir son fragile équilibre. Elle est utilisée pour le traitement de l’intestin poreux et aide à renforcer l’immunité au niveau digestif.
 
Elle est particulièrement recommandé en cas de stress ou d’infection, puisque pendant ces périodes, le corps n’arrive pas à en produire suffisamment.
 
- Probiotiques
Les probiotiques peuvent se trouver dans l’alimentation ou sous forme de suppléments. Ils soutiennent l’action du système digestif, qui est primordial pour l’équilibre du système immunitaire mais aussi pour la régulation de l’humeur.
 
Il s’agit de bonnes bactéries qui vont aider à mieux digérer, et mieux éliminer les toxines du colon. Ils peuvent aider en cas d’intestin poreux, mais il est recommandé de consulter un professionnel si c’est votre cas, car certains probiotiques sont plus adaptés aux troubles digestifs inflammatoires.
 
- Plantes
- Racine d’astragale
Utilisée depuis des milliers d’années en médecine traditionnelle chinoise, cette plante est utilisée pour ses vertus immunitaires. Antioxydante, elle lutte contre les radicaux libres et le vieillissement. Elle aiderait à lutter contre les virus et bactéries selon des études préliminaires.
 
Une étude récente indique qu’elle aide à diminuer la toxicité médicamenteuse lors des traitements immunosuppresseurs et les chimiothérapies. La racine d’astragale aiderait également à prévenir le cancer et l’inflammation gastro-intestinale (menant à « l’intestin poreux »). Cette racine est d’ailleurs anti-inflammatoire d’une façon générale.
 
- Sureau
Antiviral, antibactérien, diurétique, abaissant le taux de sucre dans le sang, utilisé comme laxatif (couplé à d’autres substances), anti-allergénique, le sureau est antioxydant et sa richesse en vitamine A soutient la santé de la peau. Il aide à prévenir les cancers et serait à priori bon pour le cœur selon les études.
 
Le sureau est cultivé depuis le temps des hommes préhistoriques ; on retrouve des traces de son utilisation médicinale dans l’Égypte et la Grèce antiques. Il est connu pour la variété des problèmes pour lesquels il apporte un soulagement.
 
- Echinacée
L’échinacée est connue pour son efficacité sur les infections et en particulier, sur les infections respiratoire hautes aigües. Une étude de 2012 montre que son efficacité maximale serait sur les infections récurrentes et aiderait à prévenir des rhumes. C’est donc une plante intéressante pendant l’hiver et pourrait avoir un intérêt dans le cadre du coronavirus que nous vivons.
 
- Ginseng
On peut utiliser toute la plante pour bénéficier de ses effets bénéfiques. Il aide le corps à lutter contre la maladie et les infections. Le ginseng aide le corps de façon très différente des trois autres plantes. Il régule les cellules immunitaires, notamment les lymphocytes et les macrophages qui luttent contre les corps étrangers. Le ginseng possède également en lui-même des vertus antibactériennes et antivirales. Administré oralement, il stimulerait la production d’anticorps qui luttent contre les corps étrangers également.
 
Huiles essentielles
Les huiles essentielles peuvent être très utiles dans la gestion naturelle de votre santé. Voici une sélection de quatre huiles essentielles qui renforcent l’immunité avec une efficacité prouvée. Dans le doute toutefois, consultez un professionnel avant d’utiliser des huiles essentielles, qui peuvent aussi avoir des effets secondaires dans certains cas. Les huiles essentielles sont intéressantes à utiliser en période de fragilité, lors d’une épidémie ou en fonction de votre état personnel.
 
- Myrrhe
Renforce le système immunitaire, antiseptique, antifongique
 
- Oregan
Antibactérien, antifongique, antiviral, antiparasite, l’huile essentielle d’oregan est très pratique car elle a un champ d’action très large.
 
- Trèfle
Antioxydant, antibactérien, antiparasite
 
- Arbre à thé (tea-tree)
Renforce l’immunité, antibactérien et antifongique

Maxime Canu, chiropracteur à Paris