Sommaire
Article publié le 20/11/2019 à 01:00 | Lu 707 fois

De l'art de la passation culinaire entre les générations : interview de la diététicienne Malorie Burgevin

Parce que la consommation des fruits et légumes frais est étroitement liée à l’environnement familial, l’Interfel a organisé pour la deuxième année consécutive, le 23 octobre dernier à Paris, un atelier basé sur la transmission culinaire entre les générations. Interview de la diététicienne Malorie Burgevin.


En tant que diététicienne du réseau Interfel, vous êtes la plupart du temps en relation directe avec les enfants. Remarquez-vous une certaine tendance liée à l’héritage culinaire des parents ?
Oui, cela se remarque lors de mes échanges avec les enfants. D’ailleurs, d’un point de vue scientifique, le comportement alimentaire des enfants s’explique dès la grossesse et l’allaitement du bébé : le lait prend le goût des aliments de la maman. Une fois que l’enfant grandit, plus il aura une alimentation variée et colorée plus sa palette de saveurs sera importante et son alimentation développée et variée.
 
Qu’avez-vous pensé de cette journée et des recettes élaborées ?
Ces ateliers sont toujours très enrichissants, autant pour les participants que pour nous les organisateurs car tout le monde en sort plus instruit ! Les enfants découvrent de nouvelles saveurs et les parents se rendent compte de l’importance de transmettre.
 
De notre côté, cela nous permet également d’en apprendre plus sur le savoir-faire des parents, leurs techniques et leurs habitudes alimentaires car nous n’avons pas forcément tous la même manière de cuisiner et de consommer les aliments.
 
Que conseillez-vous aux parents pour les premiers pas en cuisines de leurs enfants ?
Les enfants peuvent mettre la main à la pâte à tout âge. Je conseille vivement aux parents de les inviter en cuisine : mélanger les salades de fruits, laver les radis, équeuter les cerises… Autant d’étapes abordables qu’il faut adapter à la motricité de l’enfant. Il ne faut vraiment pas hésiter à faire goûter les légumes crus puis cuits au moment de la préparation.
 
Malorie Burgevin, diététicienne du réseau Interfel région Paris Ile-de-France.
Elle développe des actions de sensibilisation autour de la consommation des fruits et légumes frais auprès du grand public. Cela se traduit, entre autres, par des actions telles que La Fête des fruits et légumes frais en France ou des partenariats avec des entreprises de restauration collective.