Sommaire
Article publié le 28/08/2018 à 01:00 | Lu 1343 fois

Corée du nord : une mère de 92 ans revoit son fils pour la première fois en 68 ans

La séparation entre les deux Corées a entrainé de nombreux drames familiaux. Des milliers de familles ont été séparées d’un coup et certaines ne se sont jamais revues… Voici pourtant une belle histoire. En effet, récemment, Lee Keum-seom, une mère de 92 ans a pu revoir son fils Lee Sung-Chul en Corée du nord après une séparation de 68 ans.


68 ans. C’est toute une vie. Mais c’est aussi le nombre d’années qui a séparé Lee Keum-seom, une maman aujourd’hui âgée de 92 ans vivant en Corée du sud, de son fils Lee Sung-Chul, vivant quant à lui en Corée du nord.
 
Cette famille a été séparée lors de la guerre entre les deux Corées (1950-1953). Comme beaucoup d’autres ; certains membres se sont retrouvés du côté sud et les autres, moins chanceux, du côté nord. Et depuis, comme chacun sait, les relations entre ces deux pays sont plus que tendues.   
 
Plus les années passent et plus les chances de retrouver les siens de « l’autre côté » sont maigres. En effet, cela fait déjà 65 ans que les deux Corées se sont séparées… Alors forcément, les gens ont vieilli et chaque année, il devient plus difficile de reconstituer les familles.
 
Pourtant, comme toujours, l’histoire nous réserve quelques belles surprises. Ainsi, en ce mois d’aout 2018, lors d’une réunion de famille nord-sud qui s’est tenue à Mount Kumgang en Corée du nord, Mme Lee Keum-Seom, âgée de 92 ans, est venue Corée du sud pour revoir son fils, Lee Sung-Chul, aujourd’hui âgé de 72 ans, mais qu’elle n’avait pas vu depuis 68 ans ; il avait alors quatre ans ! selon le site Internet MailOnline.
 
A l’époque de la partition, la mère et la fille était restées dans le sud et le père et le fils étaient au nord. Il n’avait jamais pu, comme bien d’autres Coréens, se revoir depuis. A noter que le plus ancien de cette réunion -qui a duré trois jours- était âgé de 101 ans.






Dans la même rubrique :
< >