Conseils pour une reconversion professionnelle après 50 ans

Il est de plus en plus fréquent de ressentir un besoin de changement pour trouver une carrière plus épanouissante ou relever de nouveaux défis. Rester au même poste jusqu’à la retraite n’est plus la norme et il n’existe aucune limite d’âge pour se reconvertir.



Bien que le choix de la reconversion professionnelle soit courant, elle n’en est pas moins intimidante. Petites annonces, création du CV, rédaction de la lettre de motivation et envoi de mails de relance de candidature, cette étape demande une véritable implication.
 
Toutefois, avec la bonne approche, vous saurez réussir votre nouveau projet professionnel. Découvrez tous nos conseils pour entamer votre réorientation et déboucher sur une carrière enrichissante.

Les avantages d’une reconversion professionnelle à 50 ans

Bien que la reconversion professionnelle à 50 ans puisse faire peur en raison de la discrimination liée à l’âge, de la baisse de la rémunération ou autre, vous avez encore de belles opportunités devant vous à la cinquantaine.
 
Voici quelques-uns des avantages à vous reconvertir plus tard dans votre parcours :

 
  • Vous savez ce que vous voulez réellement faire et ne pas faire
  • Vous avez la maturité et l’expérience
  • Vous possédez d’importantes compétences techniques et personnelles
  • Vous avez une motivation importante en vous lançant dans ce projet
 
En règle générale, un quinquagénaire a atteint la sécurité et peut privilégier son épanouissement professionnel. Vous n’êtes plus à l’âge où vous courrez après l’argent et vous pouvez vous concentrer sur ce qui vous passionne.

Dans quels métiers se reconvertir ?

Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question, car le choix de la reconversion dépend de vos compétences, de vos intérêts et de vos objectifs.
 
Cependant, vous pouvez vous renseigner sur les secteurs et les métiers en croissance ou susceptibles d’embaucher des seniors pour augmenter vos chances lors de votre recherche d’emploi. Voici quelques idées de secteurs qui recrutent :
 
  • Santé
  • Commerce et distribution
  • Nouvelles technologies
  • Comptabilité
  • Contrôle de gestion
  • Ressources humaines
  • Marketing
  • BTP (ingénieurs et chefs de chantiers)
 
Sachez que les PME valorisent plus souvent les profils autonomes et expérimentés que les grandes entreprises.

Se reconvertir après 50 ans : comment faire ?

Le processus de reconversion peut être long et complexe, il est donc important de réfléchir, planifier et procéder sérieusement. Suivez quelques étapes principales pour mettre toutes les chances de votre côté.
 
Faites votre bilan

Pour avoir une meilleure idée du chemin à emprunter, faites votre introspection et posez-vous les bonnes questions.

Par exemple :
 
  • Quelles sont mes motivations ?
  • Quelles sont mes valeurs ?
  • Quels métiers correspondent à mes envies ?
  • Quels sont les horaires, le rythme, la rémunération que je recherche ?
  • Quel type d’entreprise m’intéresse ?
  • Quelles concessions suis-je prêt à accepter ?
  • Qu’est-ce que je souhaite changer par rapport à mon métier actuel ?
 
Vous pouvez faire ce bilan seul ou accompagné, notamment par un coach ou un organisme spécialisé. Le but est d’avoir des critères et des objectifs clairs et précis avant d’entamer votre reconversion professionnelle.
 
Analysez vos capacités et compétences

Identifiez toutes les compétences que vous avez acquises au cours de votre carrière professionnelle, mais aussi de vos qualités personnelles (soft skills).
 
Créez ensuite une liste des métiers et des secteurs d’activités qui peuvent correspondre à vos aptitudes. Vous pouvez également réfléchir à vos compétences transférables qui vous seront utiles quelle que soit la nouvelle carrière que vous choisissez.
 
À cette étape, il est aussi conseillé d’identifier vos lacunes. Vous déterminerez ainsi les compétences que vous n'avez pas encore développées, mais qui pourraient être nécessaires pour le métier qui vous intéresse.
 
Listez vos préférences

Renseignez-vous sur les métiers qui vous plairaient pour connaître la réalité du poste et dépasser les idées préconçues. Vous trouverez ainsi des informations sur le salaire, les contraintes et les compétences requises.
 
N’hésitez pas à contacter quelqu’un qui exerce déjà ce métier pour obtenir son ressenti et recueillir quelques conseils précieux. Une option est de faire un stage ou une mission d’intérim pour vous immerger dans ce nouvel environnement et déterminer s’il vous convient.
 
Envisagez de suivre une formation

Pour changer de métier, en particulier si vous vous tournez vers un secteur d’activité complètement différent, il est presque incontournable de suivre une formation pour acquérir les compétences nécessaires.
 
Vous n’avez pas forcément besoin de vous lancer dans une formation de plusieurs années. Misez sur les compétences que vous avez et opter pour une formation courte qui vous permettra de compléter vos qualifications.

Financer sa reconversion professionnelle à 50 ans

Se reconvertir peut avoir un coût, en particulier si vous passez par l’étape de la formation. Heureusement, de nombreuses aides sont disponibles pour aider à mener à bien votre projet :
 
  • Le compte personnel de formation (CPF)
  • Le CPF de transition professionnelle
  • L’aide individuelle à la formation (AIF)
  • L’aide au retour à l'emploi formation (AREF)
  • Le plan de développement des compétences (PDC)
  • Le chèque formation
  • La rémunération des formations Pôle Emploi
 
Si vous vous lancez dans la création de votre propre entreprise, des aides supplémentaires existent. Renseignez-vous auprès du Conseil Région, de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) ou d’une pépinière d’entreprises, par exemple.
Publié le 16/03/2023 à 01:00 | Lu 9012 fois


La rédaction vous conseille
< >



Retrouvez Senioractu.com sur
Facebook
X


Facebook
X