Ciliatech : de nouveaux implants oculaires dans la chirurgie du glaucome

La société Ciliatech développe une nouvelle classe d’implants oculaires, le CID (Dispositif d’Interposition Ciliosclèrale) qui espère révolutionner la chirurgie du glaucome, permettant un traitement de cette pathologie oculaire touchant les personnes âgées, « avec un minimum d’effets indésirables ». Explications.





On le sait, le glaucome est une maladie causée par l’accumulation d’humeur aqueuse dans l’œil. Cela engendre une augmentation de la pression intraoculaire qui endommage le nerf optique et entraîne une perte de vision.
 
Étant donné que les différentes formes de glaucomes ne s’accompagnent d’aucun signe précurseur, il convient de passer régulièrement des examens ophtalmologiques incluant une mesure de la pression intraoculaire.
 
Et ce, régulièrement après cinquante ans. Comme de nombreuses pathologies, plus le glaucome est détecté tôt, plus les traitements seront efficaces. A ce titre, pour rappel, le glaucome est l’une des principales causes de cécité chez les plus de 60 ans et touche 80 millions de personnes chaque année dans le monde !
 
De nos jours, plusieurs techniques couramment utilisées visent à améliorer l’écoulement d’humeur aqueuse afin de réduire la PIO, la pression intra-oculaire. Cependant, aucune de ces techniques ne fournit un résultat durable dans le temps.
 
De fait, la trabéculectomie, procédure standard en matière de chirurgie du glaucome, n’a pas évolué depuis les années 1960.
 
Le CID s’annonce comme le « premier dispositif en ophtalmologie qui réduit la pression intraoculaire (PIO) sans pénétrer dans la chambre antérieure ni créer de filtration sous-conjonctivale ».
 
Grâce à ces deux caractéristiques, affirment les concepteurs, « on peut éviter les complications les plus graves liées aux techniques chirurgicales actuelles pour le traitement du glaucome ».
 
Avec le CID, « la procédure chirurgicale est rapide et sûre, ce qui bénéficie directement au patient, tout en étant peu invasive et donc peu agressive, avec une prise en main facile pour le chirurgien » assure encore le communiqué.
 
L’implant CID offrirait comme principaux avantages : 
• Une technique chirurgicale simple qui ne crée pas de bulle de filtration (« bleb »)
• La chambre antérieure reste intacte, ce qui élimine le risque de perte de cellules endothéliales cornéennes
• Un excellent profil d’innocuité
• Une réduction importante et durable de la PIO ainsi que du traitement médicamenteux.
 
Depuis sa création en 2017, Ciliatech a bénéficié de soutiens publics et privés. La société a été fondée par le Dr Philippe Sourdille, pionnier de la chirurgie de l’œil et inventeur du CID et par Olivier Benoit, ingénieur et entrepreneur en biotechnologie. Ils collaborent sur des projets d'implants ophtalmiques depuis plus de deux décennies. Affaire à suivre donc…

Article publié le 05/09/2022 à 09:05 | Lu 1711 fois