Sommaire
Article publié le 10/09/2019 à 01:00 | Lu 800 fois

Chiropraxie et recherche médicale : quoi de neuf en 2019 ?

En France et dans le monde, la recherche est une priorité pour la chiropraxie, contribuant au développement des connaissances et de la recherche scientifique. Un nombre croissant de recherches démontre l’efficacité de la prise en charge par la chiropraxie.


Chiropraxie et recherche médicale : quoi de neuf en 2019 ?
Les chiropracteurs fondent leur recherche sur la démonstration par la preuve et participent à des travaux dans le cadre d’équipes pluridisciplinaires universitaires ou hospitalières. Cette démarche a été la clé du développement et de la reconnaissance étendus de la profession. Au-delà de la recherche sur la chiropraxie, les chiropracteurs sont également très engagés dans l’innovation technologique du matériel chiropratique.
 
« Les bénéfices des manipulations vertébrales et du suivi chiropratique, sur différentes conditions, ont encore été étudiés. De nouvelles perspectives prometteuses en termes de réduction de la douleur, d’amélioration de la qualité de vie et d’optimisation des performances des patients émergent » souligne Caroline Lambert, chiropracteur et vice-présidente de l’Association Française de Chiropraxie
 
Les effets d’une unique session de manipulation vertébrale
Qu’apporte une unique session de manipulation vertébrale ? Selon trois études distinctes, indéniablement une amélioration des performances physiques. Alors que cette première étude, publiée dans le BMJ Open, étaye l’amélioration immédiate de la symétrie du corps en position statique, la seconde relève que la manipulation augmente la puissance musculaire. Enfin, et l’information intéressera les amateurs de viande, une troisième recherche va dans le sens d’une force de morsure augmentée à l’issue des manipulations !
 
Manipulations vertébrales et hernie discale
Les bénéfices des manipulations vertébrales sur la hernie discale, confirmée par IRM, sont établis de longue date et à de multiples reprises dans les études. Une étude1 met notamment en évidence le fait que les patients décrivent une amélioration de leur qualité de vie ainsi qu’une réduction des douleurs dans les jambes, dans le dos et une amélioration de leurs capacitéssuite à des traitements par manipulation vertébrale effectués par des chiropracteurs aussi bien à un mois qu’à un an après le début du traitement.
 
Manipulations vertébrales et lombalgie
C’est dans le très sérieux British medical journal qu’une équipe de chercheurs de l’Université d’Amsterdam a publié, en mars dernier, une revue qui renforce encore le niveau de preuve de l’efficacité des manipulations vertébrales sur la lombalgie. Fondée sur les données de 47 essais cliniques regroupant un total de 9211 adultes de 35 à 60 ans, cette publication confirme que les manipulations vertébrales soulagent la lombalgie chronique avec autant d’efficacité que les exercices thérapeutiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les décontractants musculaires.
 
Décontractant musculaire et lombalgie
Les patients souffrant de lombalgie aigue se voient souvent prescrire un anti-inflammatoire non stéroïdien et un décontractant musculaire. Publiée en avril 2019 dans la revue Annals of emergency medicine, cette étude américaine prouve qu’ajouter un myorelaxant à un AINS n’améliore ni la fonction ni la douleur après une semaine, par comparaison avec un placebo.
 
Manipulations vertébrales et traitement des migraines
Les manipulations vertébrales se révéleraient une option thérapeutique efficace contre la migraine, dont elles limiteraient la fréquence et l’intensité. Tels sont les résultats suggérés par cette méta-analyse publiée en mars 2019 dans la revue Headache : the journal of head and face pain, par des chercheurs de la faculté de médecine de l'Université Harvard à Boston.
 
Manipulation vertébrale et anti-inflammatoires non stéroïdiens
La lombalgie est un facteur économique important dans les pays industrialisés. Il existe peu d'études qui ont évalué l'efficacité de la manipulation vertébrale par rapport aux anti-inflammatoires non stéroïdiens ou au placebo en ce qui concerne la satisfaction et la fonction du patient, le temps passé hors travail et les médicaments de secours. Néanmoins, selon une étude, la manipulation vertébrale était significativement meilleure qu'un médicament AINS pour le soulagement de la douleur, la restauration fonctionnelle et la qualité de vie dans les lombalgies aiguës.
 
Satisfaction du patient et traitement en chiropraxie
Une étude a évalué la satisfaction à l’égard des soins chiropratiques et propose une analyse des données d’une enquête nationale auprès des ménages afin de comprendre quels aspects des soins et du comportement contribuent le plus à la satisfaction des patients avec les chiropracteurs.
 
Les niveaux de satisfaction vis-à-vis des soins chiropratiques sont assez élevés (83% des personnes sont satisfaites ou très satisfaites). La satisfaction élevée est liée à plusieurs facteurs, notamment le fait que le chiropracteur ordonne et interprète les tests de laboratoire, que le chiropraticien manifeste une préoccupation pour la santé du patient et la mesure dans laquelle le chiropraticien explique la situation et le traitement. La qualité de la communication semble être un facteur prédictif constant de la satisfaction du patient à l’égard des chiropraticiens.
 
Médecines complémentaires et cancer, aux Etats-Unis
Aux Etats-Unis, les médecines complémentaires séduisent les patients ayant ou ayant eu un cancer. Selon une étude américaine publiée dans « JAMA Oncology », près d'un tiers ont fait appel dans les 12 mois à des traitements non conventionnels.
 
Dans une cohorte nationale de 3.118 patients traités pour cancer, l'équipe coordonnée par Nina Sanford à l'université du Texas révèle que 1.023 patients (33,3%) suivent un traitement alternatif et que, parmi eux, 288 (29,3%) en avertissent leur médecin. Les patients rapportent le plus souvent la prise de plantes (35,8%), les traitements chiropratiques et ostéopathiques (25,4%) et les massages (14,1%).





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Octobre 2019 - 01:00 Le point sur le viager avec Viager Ethique