C'est par EUX que le chaos arrive, à la Comédie des Champs Elysées

La compagnie d'Improvisation EUX, avec cette nouvelle création « loufesque », emporte son public dans un vent de folie après l’avoir sollicité, car il s’agit bien d’un spectacle interactif. Les propositions graves ou légères, recueillies auprès du public, se retrouvent jetées sur scène, interprétées, déformées, magnifiées pour être scénarisées chaotiquement par 4 comédiens de talent à l’esprit vif.


Attrapant au vol un concept ou un détail anodin, ils le détournent, le déroulent, le tordent cyniquement, jouent avec, se le renvoient pour en grossir les traits et en faire leur miel de création.
 
Le tout, dans la plus grande spontanéité ! C’est alors que le process d’improvisation s’esquisse, bordéliquement travaillé, nous faisant pénétrer dans leur drôle de monde imaginaire.
 
Ce spectacle en deux temps, se compose de quatre improvisations courtes qui donnent le ton, puis d’une deuxième partie plus longue qui utilise toutes les scènes précédentes.
 
Un sacré exercice de style qui fait cogiter et rire aux éclats, frôlant souvent le burlesque. Après s’être retrouvés en Égypte dans un sarcophage, puis dans une pièce de 12 mètres carrés avec deux chats, puis dans un appart truffé de mots dans des cachettes improbables, nous avons fini dans un hôpital très malade avec des employés très dérangés.
 
Tout droit sortis de leurs imaginations débordantes et sans limites, la trame surréaliste avance sur le fil du rasoir. 
Ils nous émeuvent avec leur jeu riche en créant en temps réel et grâce à la mise en scène improvisée, n’utilisant que quelques panneaux et une simple craie, entre fumigène et musique tonitruante. 
 
Avec leur gouaille décalée et leurs répliques déjantées, l’absurde et tous ses possibles sont au rendez-vous pour nous offrir un chaos spectaculaire, bordélique et organisé, où soudain tout prend un sens comme par magie.
 


Alex Kiev

Publié le 19/04/2024 à 01:00 | Lu 1032 fois