Sommaire
Article publié le 18/02/2020 à 09:44 | Lu 1269 fois

Bien vieillir chez soi : la promesse du monte-escalier




Si l'espérance de vie qui s'allonge est une bonne nouvelle, elle s'accompagne malheureusement d'une augmentation de la perte d'autonomie des personnes âgées. Même partielle, cette dernière constitue encore un frein au maintien des ainés à domicile. Pourtant, il existe des moyens qui permettent de continuer à vivre chez soi, sans changer ses habitudes. Parmi les plus efficaces, le monte-escalier permet aux seniors d'accéder aux étages supérieurs de la maison en toute sécurité et ainsi, conserver une vie normale. Voyons en quoi cela consiste.


Qu'est-ce qu'un monte-escalier ?
Un monte-escalier est un appareil d'accessibilité qui consiste en un siège relié à un rail fixé le long d'un escalier et qui fonctionne à l'électricité. Il permet aux personnes à mobilité réduite (PMR) ou plus spécifiquement aux personnes âgées de pouvoir accéder aux étages supérieurs de leur logement.
 
Il existe différentes marques de monte-escaliers, parmi lesquelles le leader néerlandais Otolift.fr, une entreprise familiale historique de monte-escaliers fondée en 1891 aux Pays-Bas, où elle constitue la marque de monte-escaliers la plus vendue.
 
Le fonctionnement d'un monte-escalier est très simple : il suffit de s'installer sur le siège, de lancer le départ, d'attendre que le monte-escalier finisse son trajet et de se lever. Pour une sécurité maximale, les monte-escaliers sont dotés d'équipements spécifiques : ceinture, accoudoirs et repose-pieds pour plus de stabilité.
 
Ils disposent également d'un détecteur d'obstacle, d'un système de freinage d'urgence ou encore d'une clé de verrouillage pour éviter par exemple que des enfants puissent le mettre en marche. Enfin, pour pallier toute panne électrique éventuelle, les monte-escaliers sont pourvus d'une batterie.
 
Pourquoi faire installer un monte-escalier chez soi : avantages et bénéfices
Les avantages du monte-escalier à domicile vont de soi. En permettant aux personnes âgées de pouvoir accéder aux étages supérieurs de leur maison, le monte-escalier se veut le garant de leur autonomie. Les bénéfices sont énormes : les seniors continuent à vivre chez eux et conservent leurs habitudes de vie. Ils gardent une vie de famille, une vie sociale, une vie de couple.
 
Les escaliers de la maison restant libres et utilisables par les autres membres du foyer, les petits-enfants ou les invités, on ne prête aucun inconvénient majeur au monte-escalier, si ce n'est un encombrement partiel des escaliers ou encore une ascension moins rapide qu'à pied.
 
Les différents types de monte-escaliers
Bien qu'il existe différents modèles de monte-escaliers, ces derniers se divisent en deux grandes catégories :
● Le monte-escalier droit,
● Le monte-escalier à courbes.
 
Le choix entre ces deux types de monte-escaliers se fait en fonction des escaliers sur lesquels sera installé le monte-escalier.
 
Le monte-escalier droit s'installe sur des escaliers qui le sont également : marches de taille identique, sans virages, sans paliers et sans changement de pente. Il s'agit d'un monte-escalier standard.
 
En revanche, si les escaliers destinés à accueillir le monte-escalier présentent des virages ou des marches irrégulières, alors il convient d'opter pour un monte-escalier à courbes, aussi appelé monte-escalier tournant. Le rail peut être installé sur la courbe intérieure comme extérieure des escaliers. Il s'agit là de monte-escaliers fabriqués sur mesure.
 
Au-delà de cette différence, on distingue également les monte-escaliers intérieurs et extérieurs, mais il existe des modèles polyvalents qui s'adaptent aux deux environnements.
 
Enfin, il existe également des différences entre les modèles de monte-escaliers proposés. Celles-ci relèvent de choix plus personnels. Il est par exemple possible de choisir la matière et la couleur du revêtement du siège d'un monte-escalier (assise et dossier) afin qu'il s'intègre à la décoration de la maison.
 
Il est aussi possible de choisir un monte-escalier particulièrement robuste, pourvu d'un double-rail et pouvant supporter jusqu'à 150 kilos si l'on est plutôt corpulent. Ou encore choisir un monte-escalier très compact, d'une largeur de 31 cm seulement une fois replié, si l'on dispose d'escaliers très étroits.
 
Combien coûte l'installation d'un monte-escalier ?
Le prix d'un monte-escalier et de son installation est très variable selon les modèles. D'une manière générale cependant, il va de soi qu'un monte-escalier droit sera toujours moins onéreux qu'un monte-escalier à courbes, ce dernier étant de facto fabriqué sur-mesure. Seul un devis précis peut donc donner une estimation de budget.
 
Dans le cas d'un budget particulièrement serré, deux options peuvent être considérées : louer son monte-escalier ou acheter un monte-escalier d'occasion de qualité. Cette dernière solution n'est cependant envisageable que pour les monte-escaliers droits.
 
Dans tous les cas, et sous conditions de ressources, il est à noter que l'installation d'un monte-escalier est éligible à une prise en charge par différents organismes -ANAH (Agence nationale de l’habitat), caisse de retraite complémentaire, collectivités territoriale - ou encore à des crédits d'impôts.