Sommaire
Article publié le 06/07/2021 à 10:03 | Lu 1042 fois

Assurance retraite : pour réduire la fragilité des ainés à domicile, un accompagnement rénové




L’Assurance retraite a toujours proposé des plans d’actions personnalisés s’appuyant sur une évaluation des besoins réalisée par un professionnel mandaté par la caisse de retraite dans le cadre d’une visite à domicile. En 2020, près de 265 000 retraités ont bénéficié d’un plan d’aides.


Photo Bruno Aguirre on Unsplash
Pour adapter sa réponse à la transition démographique et garantir un accompagnement homogène sur tout le territoire, l’Assurance retraite a inscrit une transformation profonde de son offre de services autour de deux piliers structurants.
 
D’une part, évaluer les besoins d’une personne qui sollicite une aide au titre de l’action sociale retraite selon une approche globale et d’autre part, proposer un accompagnement reposant sur un bouquet de services (actions de prévention, aides humaines à domicile et prestations personnalisées, sorties véhiculées, portage de repas, assistance administrative et numérique, bien-être…).
 
Une offre de service d’évaluation multidimensionnelle des besoins à domicile
Au terme de travaux conduits avec un comité d’experts, le pôle gérontologique et d’innovation de Bourgogne Franche-Comté et l’ensemble de ses partenaires, l’Assurance retraite s’est, en premier lieu, dotée d’un outil multidimensionnel pour l'évaluation des besoins à domicile, la grille FRAGIRE, intégrée dans le support d’évaluation des besoins.
 
Cet outil est déployé depuis 2018 sur l’ensemble du territoire. En 2020, plus de 216.000 évaluations ont ainsi été réalisées sur le territoire avec un principe de totale gratuité du service d’évaluation pour les personnes concernées.
 
La grille FRAGIRE complète la grille AGGIR, centrée sur la seule évaluation du GIR. Elle vise à identifier parmi les retraités non dépendants (Gir 5 et 6) les personnes à risques et leur niveau de fragilité.
 
Son objectif est double : homogénéiser les pratiques des services d’évaluation mais surtout proposer un accompagnement global et personnalisé aux retraités les plus fragilisés à domicile afin de consolider leurs capacités et prévenir, ou retarder, leur perte d’autonomie.
 
Une nouvelle génération de plan d’aides autonomie pour conjuguer prévention et réponse domiciliaire
Depuis juillet 2021, l’Assurance retraite lance une nouvelle génération de plans d’aides OSCAR (offre de services coordonnée pour l’accompagnement de ma retraite), reposant sur une logique de paniers de services autour de prestations disposant de budgets dédiés.
 
Cette nouvelle génération de plan d’aides :
• Propose une réponse élargie, avec une complémentarité des aides individuelles et collectives selon une logique de bouquets de services
• Permet une modularité de l’offre centrée sur les besoins et leviers de motivation de chaque retraité,
notamment dans l’attribution de prestations forfaitaires de prévention sans reste à charge et tenant compte de l’offre locale.
• S’appuie sur une démarche globale visant la hausse de la qualité de services et une meilleure articulation de tous les partenaires autour des retraités.
 
Cette offre consacre la reconnaissance des intervenants à domicile, dans leur rôle de coordination de
tous les partenaires autour du retraité, contribuant à la mise en œuvre des plans d’aides les plus diversifiés.
 
Une accessibilité simplifiée aux aides autonomie à domicile
En parallèle du déploiement de ce nouvel accompagnement, l’Assurance retraite entend également favoriser l’accessibilité aux différentes réponses d’accompagnement à domicile. A ce titre, elle travaille depuis fin 2019 avec la CNSA et la CCMSA pour simplifier le parcours et les démarches des demandeurs.
 
A compter de juillet 2021, un formulaire commun de demande d'aides à l'autonomie à domicile est
disponible dans une vingtaine de territoires pilotes.
 
Ce nouveau formulaire commun aux caisses de retraite et conseils départementaux offre trois avantages majeurs :
• les informations demandées pour l’instruction des demandes ont été simplifiées,
• le demandeur est guidé dans sa démarche pour savoir à quel organisme il doit prioritairement adresser sa demande,
• si l’organisme n’est pas compétent, le dossier est transféré au bon interlocuteur qui pourra
mettre en place le plan d’aides sans démarche supplémentaire du demandeur.
 
En parallèle, un service en ligne reprenant ce formulaire est également ouvert. Développé par la Cnav
en partenariat avec la CNSA, il permet de proposer un guichet dématérialisé unique pour les demandes d’aides autonomie à domicile des personnes âgées.
 
Ce nouveau service en ligne, dont l’ouverture interviendra dans les prochaines semaines, sera immédiatement actif dans les territoires volontaires de la Mayenne, la Nièvre, les Hautes-Pyrénées, la Haute-Marne et le Rhône.
 
Dans les mois à venir, des fonctionnalités complémentaires et versions enrichies de ce service en ligne
seront proposées, afin de favoriser qualité de service et gains en gestion pour l’ensemble des partenaires.