Sommaire
Article publié le 16/01/2020 à 12:44 | Lu 1604 fois

Artejia : des nouveaux cosmétiques anti-âge pour vieillir en beauté grâce à la lygalamine

Nicolas El Robrini, jeune docteur en biologie, vient de dévoiler une nouvelle gamme de cosmétiques anti-âge (une crème et un sérum) baptisée Artejia. Cette dernière se veut « saine, efficace, scientifiquement prouvée, respectueuse de la peau et de la planète ». Explications.


Cette solution globale, imaginée à Marseille, « permet de prévenir le vieillissement cutané du visage et de révolutionner la routine beauté » assure le communiqué de cette toute jeune marque.
 
De fait, il aura fallu tout de même quinze années de recherches menées par un laboratoire mixte (Inserm, CNRS, Université de Picardie Jules Verne et CHU d’Amiens) et une campagne de crowdfunding réussie (financement participatif, très à la mode de nos jours) pour lancer cette nouvelle gamme de cosmétiques qui vise à prévenir le vieillissement cutané.
 
Des cosmétiques anti-âge, il en existe des dizaines et des dizaines. Quelle est l’innovation principale de cette gamme ? Il s’agit de l’utilisation d’un actif unique et breveté qui a pour nom, la Lygalamine. Cette dernière est issue de la recherche biomédicale française.
 
La Lygalamine « se révèle être un puissant antioxydant qui prévient la modification toxique de protéines responsables du vieillissement prématuré des tissus » assure le communiqué. Comme le souligne Nicolas El Robrini : « notre actif a un triple effet sur la peau. Il agit sur la glycation, la peroxydation lipidique et l’oxydation. »
 
« Tout cela a été scientifiquement mesuré : en 9 jours, l’élasticité cutanée est 50% supérieure, « ce qu’aucune autre crème de soins ne peut revendiquer » précise encore le communiqué...
 
En plus de cet actif breveté, la composition des produits comprend seulement 15 ingrédients dont un écran solaire minéral 100% naturel contre les méfaits connus des ultraviolets (UV), un acide hyaluronique hydratant et de l’huile de mirabelle réputée pour ses qualités contre l’assèchement cutané. A noter la présence d’étiquettes de composition faciles à lire.
 
Dans cet esprit, le laboratoire Pharm’Aging propose sous la marque Artejia, deux produits : une crème de jour préventive hydratante du vieillissement et un sérum préventif à « effet bonne mine » pour le visage et le contour des yeux. Le sérum est proposé au prix de 35 euros et la crème de jour à 50 euros.
 
Les produits d’Artejia sont naturels et locaux (ils sont écofriendly avec des flacons entièrement recyclables et commercialisés sans boite en carton), élaborés dans le laboratoire de la marque installé dans le sud de la France, avec des composants uniquement européens : 0% d’ingrédients chimiques controversés, 0% de composants d’origine animale, 0% d’additifs et 0% de conservateurs.
 
A l’avenir, Artejia souhaite développer sa gamme de produits cosmétiques, ainsi que des applications santé (médicaments) pour prévenir certaines pathologies liées à l’âge comme le diabète, la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson. Affaire à suivre donc…