Sommaire
Article publié le 20/07/2021 à 01:00 | Lu 1157 fois

Apéritif : d'autres boissons pour l'été...




Un coucher de soleil aux couleurs changeantes, une température douce, des compagnons agréables autant de bonnes raisons pour boire un verre en toute sérénité. Une occasion également de sortir des sentiers battus et d’oublier la classique coupe de champagne ou le traditionnel Negroni.


Apéritif : d'autres boissons pour l'été...
Pourquoi ne pas se lancer dans de nouvelles aventures et tester quelques nouveautés ou au contraire des apéritifs classiques mais peu connus en France ainsi que quelques produits dont l’histoire remonte à de nombreuses années.
 
On retiendra notamment le Pippermint des Frères Get qui inventèrent entre autre le GET 27. On se souvient de sa bouteille renflée et de la couleur verte de sa liqueur à la menthe. Une marque historique qui fut créée en 1796 avec la recette du Pippermint.
 
Aujourd’hui, GET décline le GET Essentiel. Il s’agit toujours d’une liqueur de menthe qui offre une texture plus légère. Avec une menthe poivrée cultivée en Provence, une absence totale de colorant et un degré d’alcool ramené à 17,8%, l’Essentiel complète la gamme Get au côté de l’Original.
 
La douceur du premier complète la fraîcheur expressive et tonique du second. A déguster très frais, pur ou sur des glaçons (12,65 euros). Cela peut-être une excellente base de cocktail.
 
Parmi les curiosités de l’été, nous avons retenu le Chandon Garden Spritz. Pur produit du groupe Chandon Hennessy, ce Garden Spritz nous vient d’Argentine où il est élaboré à partir du Brut Argentin produit à Mendoza.
 
Il s’agit d’un assemblage de Chardonnay, de Pinot noir et de Sémillon. A ces cépages cultivés à plus de 1.000 mètres d’altitude, Chandon ajoute une macération d’extraits d’écorces d’oranges Valencia, d’herbes aromatiques et épices. Des ingrédients qui macèrent dans de l’eau de vie de raisin. Aucun arôme de synthèse, ni colorant artificiel ne sont utilisés.
 
Produit typiquement argentin, le Chandon Garden Spritz a été élaboré par une femme, Paula Bartolucci, œnologue chez Chandon argentine. « Dès le départ de cette recherche, souligne-t-elle, nous avons recherché une certaine amertume en bouche. C’est une caractéristique du goût argentin ».
 
La conception de cet apéritif a demandé quatre années de recherche et c’est la 64ème proposition qui a été retenue par les œnologues. Présent en Argentine depuis 1959, le groupe Chandon fait preuve de sa modernité. Vendu 19,50 euros, Le Chandon Garden Spritz est un apéritif festif qui se consomme le soir sur une belle terrasse. Effervescent avec élégance, frais en bouche, amertume des agrumes ,tout contribue à un moment convivial.
 
Autre curiosité exotique : le Pimm’s. Déjà lorsque l’on boit un Pimm’s, on déguste une boisson qui affiche le Royal Warrant de Sa Gracieuse Majesté. On part donc de très haut. Hors la bière, l’Angleterre n’a rien d’autre à offrir de purement local, le gin est devenu « global » depuis longtemps et affiche des compositions qui tiennent plus de la pharmacopées que de la distillerie !
 
Le Pimm’s, c’est aussi une touche d’élégance anglaise dont les garden-parties viennent nous rappeler qu’un homme en pantalon d’été en lin est plus chic qu’un hipster en bermuda long et jambes poilues...
 
Le Pimm’s, c’est tout autant les jardins du Raffles que la terrasse de Lord March un soir de juin, c’est d’ailleurs là que j’ai découvert le Pimm’s au champagne. Depuis, notre ami Charles March est devenu duc de Richmond.
 
 
Pour une soirée entre amis, ce cocktail se prépare dans un pichet dans lequel on aura versé selon ses goûts, le Pimm’s et du Ginger ale (du Ginger wine est également parfait). On rajoute ensuite des tranches de concombre, des tranches d’orange, quelques fraises, des feuilles de menthe dont les saveurs complèteront les saveurs d’épices, de liqueur d’orange et de gin qui constituent la base du Pimm’s.
 
Comme pour tout long-drink, il conviendra d’être généreux sur les glaçons. Les raffinés, remplaceront le Ginger ale par du champagne avec un trait d’Angostura pour souligner l’amertume naturelle et bien sûr les fruits frais et la glace. Le Pimm’s est disponible chez les cavistes au prix de 22 euros la bouteille.
 
L’apéritif venu des iles. Restons dans l’exotisme avec un rhum arrangé qui nous est proposé par La Fabrique de l’Arrangé. Festifs, presque récréatifs ces rhums sont une alternative aux différentes sortes de punch.
 
Rappelons qu’un rhum arrangé est un rhum où macèrent des fruits exotiques. Ananas, mangue, fruits de la passion, citron vert, les possibilités sont innombrables. Développé à l’origine à la Réunion et à Madagascar, les rhums arrangés ont conquis les Antilles et notamment à la Martinique qui fournit son rhum agricole à La Fabrique de l’Arrangé pour sa collection de rhum.
 
D’un catalogue particulièrement riche nous avons retenu le N°3. Un apéritif où l’ananas victoria, le fruit de la passion et la fleur d’hibiscus feront oublier la puissance naturelle du rhum agricole ramené ici à 32°. Parmi les 18 recettes de La Fabrique de l’Arrangé, la douceur exotique de celle-ci est particulièrement séduisante. Compter 30 euros le flacon de 70cl.
 
Joël Chassaing-Cuvillier




Dans la même rubrique
< >

Mardi 27 Juillet 2021 - 08:46 Le crémant d'Alsace célèbre ses 45 ans

Jeudi 24 Juin 2021 - 01:00 Bardouin, le pastis des connaisseurs