Sommaire
Article publié le 09/04/2021 à 01:00 | Lu 2548 fois

Angers : les Amis d'Hubert, le divertissement contre l'isolement des ainés




Dans le cadre du plan de lutte contre l'isolement, la Ville d'Angers, à l’occasion d’un appel à projets, a octroyé une subvention aux Amis d'Hubert pour leur projet de lutte contre l'isolement des personnes âgées.


Angers : les Amis d'Hubert, le divertissement contre l'isolement des ainés
Les Amis d’Hubert est une start-up à impact social angevine fondée en janvier 2017 par Adèle Debost. Son ambition est d’améliorer le bien-être et la qualité de vie des personnes dépendantes, que ce soit à cause de l’âge, d’une maladie ou d’un handicap.
 
« Je cherchais une solution pour mes parents puisque ma mère est aidante de mon père depuis une quinzaine d’années. Une solution qui permettrait à ma mère de souffler un peu de temps en temps tout en sachant mon père diverti avec quelqu’un d’extérieur, de confiance et qui ne soit pas un professionnel. J’ai aussi fait le constat que les générations en dehors du cercle familial sont peu en contact » précise Adèle Debost.
 
Comment ? En recréant des liens avec d’autres générations notamment par le biais de moments agréables et stimulants intellectuellement autour de l'art et de la culture dispensés par des jeunes intervenants qui partagent les mêmes centres d'intérêt.
 
Plus concrètement, voici des exemples d’actions menées en 2021 auprès de 25 établissements gérontologiques angevins pour redynamiser la vie sociale et soutenir les animateurs dans leur travail ; lecture, histoire, langue française, danse, musique, etc.
 
Les intervenants sont des étudiants, des actifs, de jeunes retraités ou des personnes en recherche
d'emplois dotés d'une passion qu'ils veulent partager. Que ce soit la musique, le théâtre, la littérature, la philosophie, l’histoire, la peinture, la danse ou la lecture, chaque intervenant a une histoire à raconter.
 
La diversité du choix des créneaux d’activités (semaine, week-end, jours fériés..) permet aux animateurs d’organiser les séances en adéquation avec leur planning et de proposer des animations divertissantes (musique, théâtre, philosophie, art, histoire, poésie, ...). La vie sociale des résidents est également renforcée par la venue d’une personne extérieure à la résidence qu’ils vont apprendre à connaître.
 
Actuellement, près de 900 personnes âgées bénéficient des services chaque mois grâce à 700 intervenants. La start-up ambitionne désormais de s'implanter à Nantes et à Bordeaux en 2021.