Sommaire
Article publié le 15/03/2018 à 01:00 | Lu 2313 fois

Améliorer l'efficacité des traitements contre l'apnée du sommeil grâce au télésuivi

Analyses en temps réel des données médicales, mise en place d’organisation spécifique d’accompagnement du patient à domicile, développement de protocole personnalisé, consultation des données en ligne par les professionnels de santé et les patients… La société Orkyn* a mis en place différentes solutions pour améliorer l’efficacité des traitements. Et pour la première fois, les autorités de santé entérinent en 2018 l’importance de l’observance dans le suivi des patients à domicile.


Améliorer l'efficacité des traitements contre l'apnée du sommeil grâce au télésuivi
A quelques jours de la 18ème Journée du sommeil, Orkyn revient donc l’efficacité dans la prise en charge de l’apnée du sommeil. Pionnier dans le domaine du télésuivi, l’entreprise déploie également cette offre pour les patients insuffisants respiratoires, au moment même où l’Assurance Maladie annonce une phase d’expérimentations sur quatre ans pour analyser l’impact de la télémédecine dans la prise en charge de ces patients. 
 
Avant d’aller plus loin, rappelons que depuis 2013, cette société a mis en place des équipes dédiées à l’accompagnement des patients télésuivis pour de problèmes d’apnée du sommeil. A ce jour, ce sont plus de 85.000 personnes apnéiques qui bénéficient de cette prise en charge parmi lesquelles, 85% bénéficient d’un télésuivi.
 
Grâce à cette opération, ces experts disposent donc en temps réel et à distance de données d'efficacité de leur traitement par pression positive continue (PPC) et d’un accompagnement sur-mesure de leurs patients. « Une approche qui trouve toute sa pertinence alors qu’un nouveau texte réglementaire est paru le 1er janvier dernier qui place l’observance, et son corollaire le télésuivi, au cœur du métier de la prestation de santé à domicile pour le patient apnéique » assure l’entreprise dans son communiqué.
 
Comme le souligne Anne-Claire de Clerck, directrice de l’activité respiratoire d’Orkyn : « notre objectif est de rendre le patient observant et autonome dans son traitement. Pour cela, nous sommes convaincus que la complémentarité d’une offre de télésuivi et d’un accompagnement humain est la clé de réussite d’une bonne observance, donc de l'efficacité optimale du traitement. Il est fondamental que le patient puisse être acteur de son traitement et qu’il dispose à tout moment de ses données d’observance via une interface digitale sécurisée comme le professionnel de santé ».  
 
Comment ça marche ? Grâce aux données de santé remontées en temps réel par le dispositif médical, l’algorithme d’alertes spécialement développé identifie une dérive éventuelle de traitement et la signale à ses équipes. Le patient est alors contacté pour discuter avec lui des actions à mettre en place pour corriger cette dérive d’observance et lui donner les clés de réussite de son traitement.
 
Rappelons que l’apnée du sommeil est un trouble respiratoire qui se caractérise par des pauses de la respiration de 10 à 30 secondes, voire plus, pouvant se répéter plus de 10 fois par heure pendant le sommeil. Ces apnées entraînent des microréveils qui impactent fortement la qualité de vie et à terme, la santé des personnes concernées. De fait, des complications cardiovasculaires peuvent survenir, sources de surmortalité. En France, on estime que plus d'un million de patients sont concernés. 
 
Les bénéfices pour le patient d’un télésuivi sont aujourd’hui clairement démontrés. Les résultats préliminaires d’une étude menée en 2016 par cette société, comparant des patients apnéiques avec une prise en charge classique avec ceux bénéficiant d’une prise en charge centrée autour du télésuivi, ont permis de montrer un gain de près de 30 minutes en moyenne par nuit d’observance avec le télésuivi. A noter que le patient est considéré comme observant à partir de 4 heures d’utilisation de la machine de pression positive continue par nuit.
 
*activité d’Air Liquide Healthcare