Alsace ou Chablis : le choix du blanc

Les premiers beaux jours, un soleil timide et un air frais à l’ombre, nous sommes encore en période hivernale. En un mot, le temps n’est pas encore au rosé. Ce n’est pas une raison pour bouder un moment festif avec un joli flacon et pourquoi pas un blanc qui s’accorde avec quelques huîtres, une poêlée de Saint Jacques ou un plateau de fromages.





Les blancs d’Alsace et ceux de Bourgogne avec ses Chablis sont parmi les plus propices à offrir des plaisirs gourmands. Voici trois blancs tous issus de caves coopératives qui offrent la qualité d’un travail bien fait liée à des tarifs contenus.
 
Nous commencerons avec un Riesling 2018 de la cave de Ribeauvillé. 2018, une belle année pour l’Alsace qui grâce à d’excellentes conditions climatiques a eu la qualité et la quantité.
 
Un vin issu d’une parcelle située à Mühlforst et orientée plein sud. Une terre lourde argileuse qui est à l’origine de ce riesling profond et minéral. Après un nez épicé et frais, on découvre une bouche pleine, ronde, avec une jolie minéralité. Une robe de soleil lui confère une jolie présence dans le verre.
 
Servi frais, il accompagnera parfaitement des grillades de petits poissons, de langoustines ou de grosses crevettes. Un vin à boire jeune pour profiter de ses arômes. Le Riesling Mülhforst  2018 de la Cave de Ribeauvillé et disponible au prix de 10,40 euros en départ de cave.
 
Un petit rappel, la Cave de Ribeauvillé est une coopérative créée en 1895 pour soutenir les viticulteurs de la région. Elle est la plus ancienne coopérative existante de France, elle opère sur un territoire de 246 hectares dont 46 en agriculture biologique. On y trouve les trois productions : AOC Alsace, AOC Crémant d’Alsace et AOC Grands Crus.
 
Alsace encore avec ce pinot gris Luxuriance de chez Wolfberger. Avec ce vin, nous sommes dans un registre différent. Vin doux, ce pinot gris 2019 est vin d’exception.
 
Riche, luxuriant, opulent, il accompagnera un joli foie gras ou des fromages sélectionnés. Personnellement, c’est avec un cigare que j’ai le plus apprécié ce vin. Une dégustation lente qui permet d’appréhender sa structure. Sa robe dorée dévoile une bouche fleurie et fruitée où dominent la poire et l’abricot avec une touche de coing. Une mâche soyeuse qui offre une finale longue aux notes épicées. Un vin qui demandera une certaine fraîcheur. Pinot Gris Luxuriance 2019 de Wolfberger.
 
Chablis Les Vénérables 2018. Nous quittons l’Alsace pour la Bourgogne avec ce Chablis de 2018 issu de la cave coopérative La Chablisienne. Un vin élaboré à partir de différents vignobles implantés sur toutes les communes de l’appellation et qui a profité de bonnes conditions climatiques offrant ainsi une belle qualité ainsi que des volumes conséquents.
 
Avec une robe d’un or léger, ce chablis scintille dans le verre, le nez est fruité et dégage des notes de vanille. En bouche, on retient en priorité sa minéralité légèrement sèche. Un Chablis village qui sera le partenaire idéal d’un plateau de fromages de chèvres, d’un joli bouquet d’écrevisses, ou d’un plateau de fruits de mer dégusté au soleil.
 
Le Chablis Les Vénérables 2018  de La Chablisienne est vendu chez les cavistes au prix de 17 euros.
Dans son catalogue, La Chablisienne propose notamment six grands crus, onze premiers crus, des Chablis et des petits Chablis. Parmi les grands crus on retiendra le Château Grenouille.
 
Joël Chassaing-Cuvillier

Article publié le 05/04/2022 à 00:00 | Lu 1900 fois