Sommaire
Article publié le 08/01/2019 à 10:16 | Lu 2576 fois

Aladin : une lampe connectée pour limiter les chutes de personnes âgées

Afin de réduire les risques de chute de personnes âgées à domicile, la société Domalys vient de présenter au salon des nouvelles technologies CES 2019 de Las Vegas (USA) sa lampe connectée Aladin. Explications.


Les nouvelles technologies se développent à la vitesse grand « V ». Et ce, dans tous les domaines de la vie quotidienne et notamment, dans le champ de la protection des personnes âgées vivant à domicile. Une bonne chose puisque la plupart des ainés, souhaitent rester le plus longtemps possible chez eux. Ce qui est bien légitime d’ailleurs.
 
On connaissait le réfrigérateur intelligent, les dalles intelligentes, les chaussures connectées ou encore le compteur d’eau connecté… Aujourd’hui, c’est une lampe qui vient en aide aux personnes âgées qui vivent à domicile ; l’idée étant de limiter les chutes grâce à ce nouveau produit.
 
On le sait, la chute peut être le début d’une longue descente aux enfers pour les personnes âgées, avec souvent une issue fatale à court ou moyen terme. Dans ce contexte démographique sans précédent, l’Insee prévoit d’ici 2040, l’arrivée de 375.000 personnes âgées supplémentaires en maisons de retraite médicalisées.
 
Fort de ce chiffre, le problème des chutes d’ainés va mathématiquement s’accentuer dans les années à venir. Autant à domicile qu’en EHPAD ou en résidence service pour les seniors. On comprend dès lors, le développement et la mise sur le marché de nouveaux concepts qui visent à réduire ces risques…
 
L’un des derniers en date, c’est Aladin, une lampe connectée -belle et design- qui agit en prévention des chutes. Comment ?  En sécurisant les levers nocturnes, en prévoyant la perte d’autonomie et en anticipant certaines pathologies. De fait, grâce aux LEDs intégrées, les lampes installées partout dans le domicile, analysent le comportement du senior et ses habitudes quotidiennes.
 
Elles détectent ainsi tout changement d’attitude (levers plus fréquents, trébuchements, changement soudain de température…) et le signalent aux aidants : proches, secours, voisins.

« Les données collectées grâce aux objets connectés permettent en effet de simplifier la vie des personnes à domicile mais également celle des aidants. Les prestations sont de plus en plus justes car, grâce à l’analyse des données, elles répondent de la manière la plus précise possible aux besoins de la personne, » explique Maximilien Petitgenet, directeur associé de Domalys.
 
Une grande tendance sur le marché du maintien à domicile qui va continuer à se développer fortement dans les années à venir.