71% des français craignent que le leur retraite ne suffisent plus à couvrir leurs besoins essentiels

L'épée de Damoclès de la retraite plane sur la tête de nombreux citoyens. Selon la dernière enquête Amphitéa - le Cercle de l'Épargne, 71% d'entre eux redoutent en effet que leur pension de vieillesse ne suffisent plus à couvrir leurs besoins essentiels. Cette crainte, ancrée dans le quotidien des Français, révèle une inquiétude profonde - et assez réaliste il faut bien le dire - quant à leur avenir financier post-professionnel.



La retraite, ce cap tant attendu par certains privilégiés, est pourtant synonyme d'anxiété pour la majorité de nos concitoyens. En effet, au-delà du repos mérité après des décennies de travail, se profile le spectre d'une pension qui pourrait bien ne pas être à la hauteur de leurs espérances. Une retraite précaire dont la peur n'est pas infondée et qui s'enracine dans le constat d'un système actuel sous pression démographique et économique.

Cette crainte est d'autant plus palpable que les réformes envisagées suscitent  -à raison - de nombreux débats et controverses. Comment garantir un équilibre pérenne entre les cotisations perçues et les pensions versées ? Quelles solutions adopter pour que le montant des retraites permette aux seniors de vivre dignement ? Comment rétablir un niveau acceptable d'équité, entre les retraites perçues par les différentes catégories socio-professionnelles du public et du privé ? Ces questions sont au cœur des préoccupations de tous les dirigeants politiques comme de leurs concitoyens.

Face à cette incertitude, nombreux sont ceux qui se tournent vers des solutions complémentaires : épargne individuelle, investissements diversifiés ou encore assurance vie. Avec un objectif clair : se constituer un complément de revenu pour pallier une éventuelle insuffisance de la pension légale.

La peur d'une retraite insuffisante nous pousse ainsi à une prise de conscience collective et individuelle. Il en va de la responsabilité des pouvoirs publics d'informer et d'accompagner les citoyens dans la préparation de leur avenir ; mais également du devoir de chaque individu d'anticiper et de préparer sa retraite avec lucidité et pragmatisme.

À condition toutefois que leur revenus issus du travail le leur permette...

Les chiffres clefs de l’enquête 2024

  • 61 % des Français plébiscitent l’assurance-vie et
  • 57 % le Plan d’Épargne Retraite (les deux placements préférés des Français)
  • 43 % des sondés ont souscrit ou veulent souscrire un Plan d’Épargne Retraite
  • 50 % des Français sont favorables à l’introduction d’une incitation fiscale en faveur des placements verts
  • 66 % des sondés jugent que leur pension est ou sera insuffisante pour vivre correctement à la retraite. 71 % chez les non retraités
  • 58 % des non retraités épargnent pour leur retraite en 2024 contre 51 % en 2023
  • 72 % des Français estiment que le « bien vieillir » c’est en premier lieu être en bonne santé

Pour en savoir plus, retrouvez l'enquête Amphitéa - le Cercle de l'Épargne 2024
Publié le 27/06/2024 à 15:53 | Lu 3406 fois




Retrouvez Senioractu.com sur
Facebook
X


Facebook
X