Sommaire
Article publié le 03/04/2018 à 01:00 | Lu 2959 fois

60 millions de consommateurs publie un banc d'essai sur les tablettes simplifiées pour seniors

Dans son numéro du mois d’avril, le magazine 60 millions de consommateurs a réalisé un banc d’essai sur les tablettes pour seniors. Sept produits ont été testé et les résultats, apparemment, ne sont pas fantastiques…


60 millions de consommateurs publie un banc d'essai sur les tablettes simplifiées pour seniors
Depuis une dizaine d’années, de nombreuses marques et/ou opérateurs de services pour les seniors proposent dans leurs offres et au sein de leurs catalogues, des tablettes simplifiées qui permettent, grâce aux différentes applications qu’elles embarquent, de simplifier la vie de leurs utilisateurs et de rapprocher les familles.
 
Ce produit s’est largement démocratisé au fil du temps et il s’avère que c’est l’un des outils informatiques les plus utilisés par les plus de 60 ans. Le fait est que la tablette simplifiée est nettement moins chère qu’un PC, qu’elle est mobile, qu’elle offre de nombreux services sur le web et qu’elle est nettement plus facile d’utilisation.  
 
Dans ce contexte, la magazine 60 millions de consommateurs a réalisé dans son numéro d’avril 2018 (en kiosque depuis le 22 mars dernier), des tests approfondis sur sept 7 modèles. Et selon le magasin, « en dehors d’une ou deux références seulement, les tablettes pèchent par leurs performances » et les « prix varient beaucoup également ».
 
Parmi les autres sujets présentés ce mois-ci, un dossier spécial sur le bio avec, pour la première fois, un grand nombre de produits d’épicerie testés (74), d’origines géographiques totalement différentes. France, pays de l’UE, d’Afrique, d’Asie, d’Amérique du sud… Tous les bios se valent-ils ? Les résultats sont globalement bons, mais tous les bio ne sont pas propres. Des contaminations existent et varient en fonction du produit, sur les huiles d’olive ou le riz notamment.
 
D’autre part, après les confiseries et les gâteaux, « 60 millions » a recherché la présence de nanoparticules de dioxyde de titane (TiO²) dans six médicaments courants : Efferalgan 1G, Spasfon, Zyrtecset, Nurofen 400 mg, Doliprane poudre 200 mg et Euphytose. Utilisé couramment dans les médicaments, le dioxyde de titane est un colorant blanc dont sa présence est indiquée dans les notices. Sous leur forme nanométrique, les particules de dioxyde de titane (TiO²) sont suspectées d’être cancérogènes.
 
Les tests ont montré la présence de nanoparticules de (TiO²) dans tous les médicaments testés. Par précaution, mieux vaut donc les éviter et privilégier leur équivalent n’indiquant pas la présence de (TiO²) dans leur notice lorsqu’ils existent.






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Septembre 2018 - 09:30 Caen : Senior, senior, une appli destinée aux seniors