Sommaire
Senior Actu

Article publié le 24/05/2018 à 01:00 | Lu 1387 fois

40% des cancers pourraient être évités sans alcool, ni tabac !

L’Institut national du cancer (INCa) vient de lancer sa nouvelle campagne de communication, intitulée « Savoir, c’est pouvoir agir » qui met en avant les deux principaux facteurs de risque de cancers : à savoir le tabac et l’alcool. Une campagne efficace et percutante.


Principaux facteurs de risque de développer un cancer, la consommation de tabac et d’alcool est responsable de près 60.000 décès par cancers chaque année en France. Pourtant, en adoptant de nouvelles habitudes de vies, 40% de l’ensemble des cancers détectés par an pourraient être évités. Un chiffre énorme quand on connait les conséquences terribles de cette maladie.
 
De ce contexte et afin de renforcer la connaissance du grand public sur les risques de cancers attribuables à la consommation de tabac et d’alcool et de donner à chacun les clés pour agir, l’INCa vient de lancer -et ce, jusqu’au 10 juin prochain- une nouvelle campagne de communication.
 
Le tabac reste le premier facteur de risque évitable. Sur les 150.000 décès par cancers recensés chaque année, 45.000 sont directement attribuables à sa consommation. Par ailleurs, le tabac peut être à l’origine de 17 localisations de cancers. Si celui du poumon est largement évoqué par le grand public (80% de ces cancers sont provoqués par le tabac), ses effets délétères sur 16 autres localisations restent méconnus.
 
Le tabac est notamment responsable de 70% des cancers des voies aérodigestives supérieures (bouche, larynx, pharynx, œsophage), de 50% des cancers de la vessie et contre toute attente de 30% des cancers du pancréas. Dans cet esprit, la meilleure stratégie pour réduire son risque individuel de cancers est de ne pas commencer à fumer, ou de s'arrêter.
 
Deuxième facteur de risque évitable de cancers, la consommation d’alcool est responsable, chaque année, de 15.000 décès en France. Parmi les sept localisations de cancers attribuables à ce facteur de risque, l’alcool, quel que soit son type, est la cause de 58% des cancers de l’œsophage, 16% des cancers du côlon et du rectum et là encore, contre toute attente, de 15% des cancers du sein.
 
Pour diminuer efficacement son risque de cancers, il est conseillé de réduire autant que possible la quantité et la fréquence de sa consommation. Naturellement, comme on peut s’en douter, les effets de l'alcool sont renforcés quand ils sont associés à ceux du tabac : leurs actions conjointes augmentant considérablement les risques de cancers des voies aérodigestives supérieures (bouche, larynx, pharynx, œsophage). Il faut aussi savoir que le risque de développer un cancer de la cavité buccale peut être multiplié par 45 chez les grands consommateurs de tabac et d'alcool.
 
Savoir, c’est pouvoir agir : cette campagne pédagogique vise à donner des informations fondées scientifiquement pour nous permettre d’agir sur nos comportements. L’objectif est de porter à la connaissance de chacun des informations objectives et essentielles à la compréhension des risques du tabac et de l’alcool sur la survenue des cancers, sans préjugé et sans porter de regard moralisateur sur les habitudes de vie. Deux spots seront diffusés du 22 mai au 10 juin en télévision et déclinés sur le web. Ils seront soutenus par une campagne dans la presse et sur les réseaux sociaux.