3ème édition du Baromètre de la Recherche Médicale : les grandes tendances à retenir

La nouvelle édition du Baromètre Recherche Médicale (BRM), la 3ème déjà, réalisée par BVA pour la Fondation de l’Avenir mesure l’évolution des connaissances et des attentes du grand public et des acteurs de santé vis-à-vis de la recherche médicale (RM). En ce début avril 2024, voici les principaux résultats de cette première partie.


Selon cette nouvelle édition de ce baromètre, les Français auraient confiance dans les fondements de la recherche médicale et dans son utilité, mais l’accès à une meilleure information serait cependant nécessaire.
 
Ainsi, afin de renforcer ce lien de confiance entre la recherche et les citoyens, la transparence de l’information serait donc nécessaire pour favoriser l’implication des Français à la recherche médicale.
 
D’autre part, ce baromètre indique que 39% des Français ont déjà participé d’une façon ou d’une autre à la Recherche Médicale, en répondant notamment à un questionnaire (21%), à travers des dons (16%) ou encore, par le partage de leurs données médicales (13%).
 
Cette tendance pourrait prendre encore de l’ampleur, car les deux-tiers des sondés affirment avoir assez confiance en la recherche pour éventuellement participer à des projets scientifiques, en partant du principe qu’ils puissent obtenir des informations complémentaires auparavant.
 
De fait, l’obtention d’une information claire, intelligible et compréhensible permettrait aux sondés de donner leur consentement en toute connaissance de cause.

Aujourd’hui, il reste en effet une part d’inconnu sur les rouages de la recherche médicale : une plus grande information à ce propos apparaît ainsi comme un déclencheur à la participation.
 
Autre point saillant de ce baromètre : les motivations à l’implication des Français dans la recherche sont multiples. Tout d’abord pour améliorer la santé future de tous les citoyens (81%), ensuite, pour trouver une guérison à une maladie qui leur est propre (78%) ou encore, contribuer aux démarches de progrès et d’innovation (78%).
 
A noter aussi que le croisement des connaissances et des perceptions semble être un enjeu pour l’amélioration de la santé et de la recherche. Les Français (dans une très large majorité, à 93%) sont convaincus qu'une meilleure prise en compte de l'avis des patients et de leurs proches contribuerait à améliorer la RM.
 
Ainsi, sur les dispositifs concernant le patient qui favoriseraient la Recherche Médicale, tous s'entendent sur l’importance de l’implication de ce dernier, même s’il existe des décalages entre les Français et les médecins sur la manière de faire : la majorité des médecins souhaiterait que les patients participent à des essais cliniques (65% contre 52% pour les Français), mais ne voient pas toujours la pertinence de l’implication du patient en tant qu’acteur de la recherche.
 
Ils ne sont qu’un gros quart (27%) à estimer que les patients doivent participer à la mise en place des projets avec les équipes de recherche, contre 40% des Français.
 
Enfin, Français et médecins s’entendent sur la place du patient dans les projets de RM. Ils sont respectivement 93 et 92% à estimer que les études qui évaluent la perception des patients concernant les traitements, la prise en charge et l'amélioration de leur état de santé, doivent être développées.
 
Par ailleurs, pour plus de trois-quarts des Français (76%) et près de la moitié des médecins (48%), les orientations de la recherche doivent quant à elles être décidées en concertation avec les citoyens.

Cette nouvelle édition du Baromètre de la Recherche Médicale par la Fondation de l’Avenir affirme encore une fois cette année le rôle que les patients et citoyens doivent jouer dans la recherche médicale aujourd’hui, tout en soulignant l’importance du droit à l’information.
 
La seconde partie des résultats sera disponible prochainement, complétée des opinions d’autres professionnels de santé (infirmiers, sage-femmes, pharmaciens hospitaliers, biologistes médicaux).
 
*Le Baromètre Recherche Médicale : observatoire réalisé par BVA Santé pour La Fondation de l’Avenir réalisé en mars 2024 auprès de 1 000 Français, 201 médecins généralistes et spécialistes.

Publié le 09/04/2024 à 01:00 | Lu 1333 fois