Vie affective et intime des personnes âgées : le point avec les Petits Frères des Pauvres

À l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées qui s’est tenue le 1er octobre dernier, les Petits Frères des Pauvres ont publié, comme chaque année d’ailleurs, leur rapport* sur l’isolement des personnes âgées. En 2022, celui-ci est consacré à la vie affective, intime et sexuelle de nos ainés. En voici les grandes lignes.





Tout d’abord, on pense que le sentiment amoureux s’émousserait avec l’âge. Une idée fausse puisque la quasi-totalité (94%) des personnes âgées déclarent être amoureux de leur conjoint. Un sentiment amoureux qui perdure donc quel que soit l’âge.
 
D’autre part, tous les clichés qui voudraient que les « vieux couples » n’auraient plus rien à se dire et plus trop de raisons de communiquer entre eux en prennent aussi pour leur grade… Pour nos aînés, l’essentiel dans le couple, c’est la complicité (53%), le rire (50%) et les confidences (48%).
 
Dans notre société qui expose aisément la beauté des corps (le culte du jeunisme perdure), ceux des aînés sont considérés comme non désirables. Pourtant, près des trois-quarts (71%) des ainés interrogées dans ce rapport trouvent qu’un corps qui vieillit peut rester désirable !
 
Autre idée reçue : passé un certain âge, la vie affective et sexuelle n’existe plus. Pourtant, une personne âgée sur deux déclare avoir des relations intimes et 91% en sont satisfaites ! Alors que la sexualité reste un tabou dans notre société -surtout celles des personnes âgées-, une majorité (84%) des sondés dit être à l’aise avec le sujet.
 
Refaire sa vie quand on est vieux est parfois un impensable pour les proches. Une situation pesante pour plus du tiers (35%) des personnes interrogées ayant des enfants qui redoutent leur réaction s’ils fréquentaient quelqu’un. Et pour une personne âgée sur deux vivant seule, les lieux de convivialité sont plébiscités pour faire des rencontres.
 
« Si ces résultats sont rassurants dans une société qui impose à nos aînés l’invisibilité, il reste urgent de répondre humainement aux enjeux du vieillissement par un changement de regard général vis-à-vis d’eux. Restons vigilants pour les 7 millions d’entre eux qui vivent seuls, une situation qui touche surtout les plus âgés : la bascule dans le Grand Age étant un facteur majeur de bouleversement dans
le parcours de couple et de risque d’isolement
 » conclut le communiqué des Petits Frères des Pauvres.
 
Les enseignements de cette étude inédite révèlent un décalage entre les représentations que la société
véhicule sur les personnes âgées et la réalité qu’elles vivent. Une invitation à changer notre regard sur la vieillesse.
 
Les Petits Frères des Pauvres lancent également une campagne de sensibilisation et la saison 1 de leur
podcast "Même pas mort" pour casser les tabous sur l'amour et la vie sexuelle des personnes âgées.

*« Rapport Vie affective, intime et sexuelle des personnes âgées - Petits Frères des Pauvres - Septembre 2022 ». Réalisé à partir de l’étude CSA Research Avec le soutien financier de la Fondation des Petits Frères des Pauvres et de la CNAV (Caisse nationale d’Assurance Vieillesse).

Article publié le 04/10/2022 à 01:00 | Lu 2080 fois