Sommaire
Article publié le 10/01/2022 à 03:49 | Lu 4118 fois

Vaccination des ainés vivant à domicile : l'AD-PA attend des réponses




Alors que le président de la République pointe du doigt les personnes non vaccinées, l'AD-PA (association des directeurs de maisons de retraite) rappelle que de nombreux ainés vulnérables vivant à domicile ne sont toujours pas vaccinés faute de pouvoir y accéder !


En effet, force est de constater que la stratégie du "Aller vers" des pouvoirs publics reste à ce jour clairement insuffisante, car le taux de vaccination des plus de 80 ans est le plus bas des pays d'Europe de l'ouest…
 
« Cette situation est inacceptable » juge l’AD-PA dans son communiqué. Et d’ajouter qu’elle « met en évidence les carences du système et montre une fois encore que les personnes âgées vulnérables vivant à domicile sont les grands oubliés de la République » (rappelons d’ailleurs la récente création de la Cnav, le Conseil autoproclamé de la vieillesse).
 
Et ce, bien que l'AD-PA alerte depuis plus d'un an, les pouvoirs publics sur la nécessité de soutenir l’accès au processus vaccinal de ces personnes en dédiant les moyens de communication, humains et logistiques adéquates -pas toujours simple pour les anciens de prendre rendez-vous mais également de se rendre dans les centres de vaccination).
 
Dès à présent, l'AD-PA appelle à déployer des équipes mobiles dans tous les centres de vaccination pour se rendre au domicile des personnes et à accorder à toutes une prescription pour se faire vacciner par un service de soins infirmiers à domicile.
 
« Beaucoup de Français âgés sont aujourd'hui isolés en raison d'une absence ou d'un faible temps d'aide humaine. Cette situation n'est plus tolérable et doit donc faire l'objet d'une action prioritaire à l'échelle de la nation sans plus attendre » conclut l’association dans son communiqué.
 
Actuellement, plus de 6,7 millions de Français n'ont toujours pas reçu la moindre dose de vaccin dans le pays. Parmi eux, 1,3 million de 65-79 ans et plus et quelque 530.000 personnes de plus de 80 ans, pourtant vulnérables face au Covid-19 –chiffres de mi-décembre 2021).





ARTICLES LES +