Sommaire
Article publié le 01/06/2022 à 02:45 | Lu 1596 fois

UniverSel : lauréat Prix "Coup de Coeur du Public" 2022 de l'Institut Nutrition




Pour la première fois, l’Institut Nutrition, en plus du prix de l’IN, récompense un prix « Coup de Cœur du Public » ! C’est le centre de dialyse de Vienne, Calydial, qui a reçu le plus de votes pour son projet
UniverSel ayant pour objectif de prévenir la consommation de sel et de potassium des patients atteints d’une maladie rénale chronique. Explications.


Le centre de dialyse Calydial est situé sur le Centre Hospitalier Lucien Hussel de Vienne. C’est lui qui a été désigné « Coup de Cœur du Public » 2022.
 
Porté par Maelys Granal, doctorante en recherche clinique, en partenariat avec le Professeur Jean-Pierre Fauvel du Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive, ce projet s’intéresse de près à la maladie rénale chronique.
 
Pour rappel, la maladie rénale chronique est une diminution du fonctionnement des reins : ce qui entraine que le sodium et le potassium ne sont plus filtrés correctement dans le sang. Le diabète,  l’hypertension vasculaire et les évènements cardiovasculaires sont des comorbidités souvent associées.
 
Or, on le sait, les conseils diététiques prodigués peuvent parfois se montrer exigeants et les patients ne parviennent plus à concilier recommandations et plaisir de manger.
 
Grâce à leurs innovations issues de l’intelligence artificielle (la fameuse IA), les outils proposés par
UniverSel permettent d’estimer la consommation de sel et de potassium en prenant en compte simultanément des variables médicales, diététiques et démographiques.
 
Par le biais d’outils ludiques disponibles sur une interface numérique, le professionnel de santé pourra adapter la prise en charge du patient en estimant de manière fiable les consommations de sel et potassium.
 
Le patient peut ensuite accéder à domicile à cette plateforme et ainsi, suivre ses consommations de manières régulières afin de réguler son alimentation.
 
On le sait, trop de sel est mauvais pour la santé. D’après l’OMS, une consommation de sel de moins de 5 grammes par jour chez l’adulte contribuerait à faire baisser la tension artérielle et le risque de maladie cardiovasculaire, d’accident vasculaire cérébral et d’infarctus du myocarde. Bref, moins de sel pour mieux vieillir.





AD



ARTICLES LES +