Sommaire
Article publié le 23/03/2021 à 08:38 | Lu 1264 fois

Une pétition pour une TVA à 5,5% sur les protections contre l'incontinence




Alors que l’incontinence urinaire touche entre 3 et 7 millions de Français -dont deux tiers sont âgés de plus de 60 ans- depuis 2016, l’entrepreneur Cyril Haëntjens milite pour une réduction de la TVA à 5,5% sur les protections contre l’incontinence. A cet effet, il vient de lancer une pétition sur change.org.


Une pétition pour une TVA à 5,5% sur les protections contre l'incontinence
D’après une enquête de l’IFOP datant de de 2019, 13% des personnes âgées de 64 à 74 ans et près du quart des plus de 75 ans déclarent souffrir d’incontinence au quotidien…
 
Hormis des traitements médicamenteux, rééducatifs ou chirurgicaux, l’une des solutions les plus courantes reste l’achat de protections palliatives absorbantes. Mais problème… Ces dernières ne sont pas prises en charge par l’assurance maladie. De plus, la TVA sur ces produits est fixée à 20% !
 
Par conséquent, les protections contre l’incontinence représentent un budget conséquent pour les seniors. Le fait est que l’achat de ces produits représente une charge financière importante pour le revenu d’une personne âgée ; environ 150 euros par mois pour cinq protections quotidiennes.
 
La pension moyenne de retraite s’élevant à 1.091 euros par mois, cette dépense représente donc 14% du revenu total ! Une véritable contrainte budgétaire.
 
Cela peut obliger certaines personnes à arbitrer entre plusieurs postes de dépenses, parfois au détriment d’une bonne alimentation. Elle peut également inciter certains ainés à porter plus longtemps leurs protections ou bien à tenter de les fabriquer elles-mêmes…
 
Ces attitudes engendrent des risques comme des infections bactériennes, mycosiques et des maladies, induisant ainsi un coût supplémentaire pour l’assurance maladie.
 
Pour Cyril Haëntjens, l’Etat reste sourd à cette inégalité et persiste à maintenir ce taux élevé de TVA.
Pour lui, le temps est venu de la mobilisation via une pétition nationale car ce sujet est d’intérêt public.
 
« En tant qu'aidant comme des millions de personnes, j’ai connu la réalité de nos seniors contraints au choix, aussi injuste que dégradant, de trancher entre se changer ou manger… » indique Cyril Haëntjens.
 
C’est la raison pour laquelle il dénonce cette situation de fait depuis 2016 avec l’aide de l’Association d’Aide aux Personnes Incontinentes (AAPI), le collectif Georgette Sand et le Club Ensemble pour Bien Vieillir, Cyril Haëntjens milite auprès des parlementaires.
 
Il leur propose que le taux appliqué à ces protections soit en cohérence avec leur nécessité, à savoir 5,5%, au même titre que les protections hygiéniques féminines (dont on parle énormément ces temps-ci) par exemple.
 
« C’est une question d’équité et de moralité. À l’aube d’une France qui comptera en 2060 un Français sur trois, âgé de plus de 60 ans, le nombre de personnes souffrant d’incontinence va inéluctablement augmenter » poursuit Cyril Haëntjens.
 
Pour infléchir la position de l’Etat et compte tenu de la montée en puissance des plateformes de pétitions en ligne, privées ou gouvernementales, Cyril Haëntjens espère mobiliser l’opinion, éveiller les consciences et enclencher le débat, au moyen de cette pétition lancée sur change.org.
 
Son ambition est de créer un grand mouvement citoyen de solidarité qui sera porté à la connaissance des parlementaires auprès de qui il compte bien poursuivre ses actions d’informations afin qu’ils puissent apprécier que l’incontinence peut être vécue comme un véritable handicap jusqu’à parfois provoquer un sentiment dégradant.