Sommaire
Article publié le 12/02/2019 à 05:21 | Lu 723 fois

Toulouse : la clinique des Minimes ouvre une unité de médecine gériatrique

La clinique des Minimes à Toulouse vient d’annoncer l’ouverture d’une unité de médecine à orientation gériatrique, devenant ainsi le seul établissement privé sur le bassin de santé toulousain à proposer une filière complète dédiée aux personnes âgées avec, in situ, neuf médecins gériatres ou titulaires d’une capacité de gériatrie.


Depuis son ouverture en janvier 2013, cette clinique toulousaine propose des soins de suite et de réadaptation dédiés aux personnes âgées dépendantes ou à risques de dépendance (69 lits), un EPHAD (22 lits) et des Soins de Longue Durée (58 lits).
 
Aujourd’hui, elle ouvre donc une unité de médecine à orientation gériatrique qui vise à répondre aux besoins croissants du territoire qui, comme bien d’autres, vieillit… Les hypothèses de projection de l’Insee, prévoient la part des personnes âgées de plus de 75 ans vivant seule à domicile en Haute-Garonne à plus de 10% de la population soit plus de 100.000 personnes en 2030.
 
Pour autant, l’offre de soins gériatriques reste peu développée sur ce territoire (comme un peu partout d’ailleurs), en dehors de l’offre essentiellement structurée dans l’établissement de référence qu’est le Pôle de gériatrie du CHU de Toulouse comprenant une filière complète et de qualité.
 
La Clinique des Minimes a obtenu auprès de l’Agence Régionale de Santé une autorisation de médecine à orientation gériatrique en mai 2018 avec une unité qui a ouvert ses portes hier. Un investissement de 220.000 euros pour organiser cette nouvelle unité de 14 lits.
 
Deux médecins sont responsables de cette unité qui accueillera des patients de plus de 75 ans, présentant un problème gériatrique et nécessitant une hospitalisation dans un service de court séjour suite à la survenue d’une affection aigüe, une chute, une fracture, un syndrome confusionnel, une décompensation cardiaque,… ; à une aggravation progressive d’une de ces pathologies et au besoin de faire un bilan gériatrique global.
 
L’hospitalisation complète de ces patients doit permettre de procéder à une évaluation globale du patient gériatrique, à la fois médicale, psychologique et sociale ; d’établir les diagnostics et de pratiquer les soins non réalisables en ambulatoire ; de traiter les pathologies dominantes et les pathologies associées déséquilibrées et d’envisager avec le patient et son entourage les conditions de vie ultérieures.
 
« Cette unité de médecine spécialisée a également pour objectif d’assurer la prise en charge des patients gériatriques en évitant le passage aux urgences sachant que les patients de 75 ans et plus représentent 12% de l’ensemble des passages aux urgences en Haute-Garonne. Ce nouveau service doit permettre une meilleure prise en charge d’un public souvent fragilisé et assurer aux médecins de ville une solution adaptée, réactive et de proximité » souligne Pierre-Yves de Kerimel, directeur de la Clinique des Minimes.
 
Cette clinique est également membre de l’équipe territoriale vieillissement et prévention de la dépendance, initiative portée par le Gérontopole et l’Agence Régionale de Santé, et habilitée à assurer le Service Public Hospitalier.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Août 2019 - 09:04 Hypoglycémie : attention au sur-traitement