Sommaire
Article publié le 29/03/2017 à 03:45 | Lu 2429 fois

Sécurité routière : la moitié des piétons tués sont des seniors de plus de 65 ans

On en parle relativement peu, mais il faut savoir que depuis quelques années déjà, la moitié des piétons tués sur les routes de France et de Navarre a 65 ans et plus… Dans ce contexte, les associations de prévention ont mis en place le 28 mars 2017, une plateforme visant à sensibiliser les seniors aux risques de la route. Même à pied. Il était temps.


D’une manière générale, les piétons seniors doivent faire plus attention que les autres lorsqu’ils parcourent les rues et les grandes artères de nos villes… Plus fragiles (un simple choc peut leur être fatal), vue moins perçante, réactions plus lentes, etc. De nombreux facteurs font que cette population est victime de plus d’accidents que la moyenne ! Et qu’ils en meurent plus que les autres…
 
Dans ce contexte, les associations Prévention routière et Attitude prévention ont -enfin- lancé conjointement le 28 mars dernier, une plateforme destinée à « sensibiliser » cette population « plus vulnérable » que les autres. Il était d’ailleurs grand temps que ces structures s’attaquent à ce problème à bras le corps.
 
Rappelons que sur les 3.469 tués sur les routes en 2016, 540 étaient des piétons* ce qui représente une hausse de 15% par rapport à 2015, là où la mortalité routière globale est restée stable, avec huit morts de plus entre 2015 et 2016.
 
Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’au sein de ces piétons tués, 49% étaient âgés de plus de 65 ans en 2015* et plus d'un sur trois était âgé de plus de 75 ans, alors que cette dernière tranche d'âge ne représente que 9% de la population ! Cette « surmortalité » est énorme. Enfin, 87% des piétons de plus de 75 ans tués sur les routes le sont en ville, la plupart du temps en traversant la rue. Bref, comme on peut le voir, les ainés sont les grandes victimes de la route. Et ce, sans même conduire !
 
D’où la mise en place de cette plateforme en ligne baptisée TousPiétons.fr qui vise à éviter les pièges sur la route, mais également à rappeler les règles d'or du piéton et qui offre même un test de mobilité... Des ateliers de sensibilisation, bien réels ceux-là, seront aussi organisés dans toutes la France afin de réduire la mortalité des seniors sur nos routes.
 
Avec une population vieillissante, il est indispensable que les associations, le grand public et les responsables politiques prennent enfin conscience du risque que représente le simple fait de marcher dans la rue pour les personnes âgées. D’autant que cela fait des années que les chiffres montrent bien que les seniors sont particulièrement vulnérables sur les routes !
 
*chiffres provisoires de l'Observatoire national interministériel de la Sécurité routière (ONISR).