Sommaire
Article publié le 17/09/2019 à 06:00 | Lu 986 fois

Retraite : à 70 ans, un tiers des assurés n'a pas fait valoir tous ses droits...

Une récente étude de la DREES (ministère de la Santé) montre qu’à l’âge de 70 ans, les deux-tiers (68%) des assurés du système de retraite français nés en 1942 qui ont cessé leur activité professionnelle ont fait valoir l’ensemble de leurs droits à retraite. Et que 7% des assurés nés la même année ne bénéficient d’aucune pension de retraite des régimes obligatoires.


Si 68% des assurés nés en 1942 (ceux ont fait valoir l’ensemble de leurs droits à la retraite, un petit quart (24%) des assurés de la même génération ne bénéficient que d’une partie des pensions auxquelles ils ont droit.
 
« Les droits non liquidés correspondent le plus souvent à des régimes que ces retraités ont quittés depuis de nombreuses années et dans lesquels ils ont acquis peu de trimestres ou peu de points retraite » indique la DREES dans son communiqué.
 
Par ailleurs, 7% des assurés de 42 ne bénéficient d’aucune pension de retraite des régimes obligatoires. Le plus souvent, ils ont validé peu de trimestres en France et généralement en début de carrière. Trois quarts d’entre eux sont nés à l’étranger.
 
Rappelons que les droits non liquidés correspondent pour l’essentiel à de faibles montants : environ 2% de l’ensemble des droits acquis par la génération née en 1942. Le manque à gagner pour ceux qui n’ont liquidé qu’une partie de leurs droits s’élève à environ 40 euros bruts par mois.
 
A noter que le taux de recours varie d’un régime de retraite à l’autre. Alors que la totalité des assurés des régimes de fonctionnaires y ont liquidé leurs droits, c’est le cas de seulement 60% de ceux du régime complémentaire des contractuels de la fonction publique. Au régime général, une large majorité (87%) des assurés a fait valoir ses droits à retraite.
 






Dans la même rubrique :
< >