Sommaire
Article publié le 02/09/2020 à 16:45 | Lu 7885 fois

Rentrée 2020 : comment donner un coup de pouce à ses enfants et/ou petits-enfants ?




La rentrée 2020 s’annonce mouvementée, compliquée : crise sanitaire, crise économique, panne de l’emploi, sans compter les gilets jaunes qui devraient reprendre du service le 12 septembre prochain… Pour les jeunes, commencer à travailler dans ces conditions est loin d’être évident. Dans ce contexte, comment mettre en place des projets avec des revenus incertains ? Et si la solidarité intergénérationnelle était une des clés pour surmonter la crise actuelle ?


Rentrée 2020 : comment donner un coup de pouce à ses enfants et/ou petits-enfants ?
D’une manière générale, on le sait, les seniors sont les premiers désireux d’aider leurs enfants qui se lancent dans les affaires ou bien leurs petits-enfants dans leurs projets d’études. Cette solidarité intergénérationnelle ressort clairement dans les motivations de nombreux retraités ou pré-retraités souhaitant « monétiser » leur logement.
 
L’autre argument en faveur de cette aide intergénérationnelle est le fruit de leur expérience personnelle.
 
Les seniors se rendent bien compte que s’ils n’anticipent pas la transmission de leur patrimoine, alors, leurs enfants hériteront quand ils auront quasiment atteint l’âge de la retraite… Moment peu opportun pour se lancer dans un nouveau business … De fait, quel est l’intérêt d’hériter quand la vie active se trouve déjà derrière soi ?
 
D’autre part, le coronavirus aura au moins eu un effet positif… Celui de faire naître le « monde d’après » et de forcer à imaginer de nouveaux services et de nouvelles manières de consommer. La question en suspens reste donc le financement : s’endetter en période de crise, beaucoup y sont
réticents.
 
Aujourd’hui en France, les trois-quarts (73%) des seniors sont propriétaires, ce qui représente environ
1.500 milliards d’euros*. Une ressource considérable mais… dormante ! En monétisant leur bien, ces derniers ont donc accès à une ressource clé qui peut leur permettre d’aider leurs proches au moment où ils en ont vraiment besoin.
 
« Cette solution nous a permis de faire des donations de liquidités à nos enfants. Je préfère que mes enfants héritent maintenant, à l’âge où cet argent peut leur servir, plutôt que quand ils seront eux-mêmes retraités », témoigne un senior vendeur…
 
Pour faciliter cette transmission de capital, et encourager la solidarité intergénérationnelle, prônée par nombre d’économistes, la société Monetivia par exemple, a développé une solution de monétisation des biens immobiliers, moins risquée et plus éthique que la vente en viager : la vente à prix
ajusté.
 
*sources : autonom-ease.com, COR et INSEE