Sommaire
Article publié le 19/01/2018 à 01:00 | Lu 2054 fois

Pays-Bas : des séances de gym pour apprendre à... tomber !

Moins dure sera la chute ! Tel est le but de ces séances de gymnastique enseignées aux personnes âgées hollandaises. L’idée ? réduire les risques de fractures -et leurs conséquences parfois létales- en apprenant à bien tomber. Une excellente idée qui se développe un peu partout dans le pays.


On le sait, la chute peut s’avérer le début d’une longue descente aux enfers pour les personnes âgées, avec souvent une issue fatale à court ou moyen terme. Avec l’Insee qui prévoit d’ici 2040, l’arrivée de 375.000 personnes âgées supplémentaires en maisons de retraite médicalisées, le problème risque de s’accentuer dans les années à venir. Autant à domicile qu’en EHPAD.
 
Dans ce contexte, il convient de trouver des solutions. Et rapidement. Si certaines sociétés commercialisent des airbags pour les ainés, aux Pays-Bas, on apprend à bien tomber ! C’est beaucoup moins cher et surement autant, voire même, plus efficace.
 
Ce nouveau concept a été mis en place par des thérapeutes hollandais travaillant dans des centres de rééducation. Deux fois par semaines, des professeurs enseignent aux personnes âgées à bien choir ! A savoir tomber et à savoir se réceptionner pour limiter les dégâts, et surtout, pour limiter la casse !
 
Les élèves sont âgés de 65 à 85 ans. Ils se retrouvent dans un gymnase où ils apprennent à éviter les pièges des sols glissants, des carreaux manquants, des rues en pente, etc. Les coachs leurs enseignent à anticiper les chutes mais aussi, à amortir le choc lorsqu’ils tombent ! Toute une technique qu’il convient de maitriser afin de réduire les conséquences dramatiques qu’entraine parfois une simple glissade !
 
On compte actuellement une centaine d’endroits aux Pays-Bas où l’on apprend à bien tomber. Des cours qui se développent à trouver le pays. Certains sont mêmes subventionnés par le ministère de la Santé. A quand l’arrivée du « bien tomber » en France ? 

Grande source de danger pour les personnes âgées et d’inquiétude pour leurs proches, les chutes représentent les deux tiers des décès accidentels chez les plus de 65 ans. Elles marquent aussi le franchissement de nouvelles étapes dans la dépendance liée à l’âge. Avec le vieillissement des populations dans le monde, les chutes sont devenues un véritable problème de santé publique.