Sommaire
Article publié le 25/07/2018 à 03:35 | Lu 4040 fois

Mercurochrome : un patch d'électrothérapie antidouleurs

Tout le monde connait la marque Mercurochrome ! Cette année, elle agrandit ses gammes de produits avec l’arrivée d’un patch d’électrothérapie nomade qui permet de soulager les douleurs musculaires et articulaires. Compter 44,95 en GMS.


Simple d’utilisation, ce patch utilise un courant électrique de faible intensité préprogrammé. A noter que cette intensité est réglable grâce à ses quinze nivaux, ce qui permet d’obtenir un effet qui ne doit être ni douloureux, ni désagréable.
 
Ce patch prêt à l’emploi est réutilisable jusqu’à 60 fois, ce qui fait 0,75 euro l’utilisation. Nomade, il ne dispose d’aucun fil pour plus de praticité (il fonctionne à piles). Vous pouvez ainsi le glisser facilement dans un sac ou une petite trousse toujours à portée de main. Même en déplacement ou en voyage.
 
Non médicamenteuse (grande tendance dans le domaine des soins), cette méthode permet d’agir en cas de douleurs localisées sur une partie du corps. Rappelons que l’électrothérapie, ou NeuroStimulation Electrique Transcutanée (TENS) est employée par les centres anti-douleurs.
 
Dans la pratique, ce courant électrique est comparable à celui émis naturellement par l’organisme. Ces micro phénomènes électriques permettent des échanges inter-cellulaires. Cette méthode agit sur les fibres nerveuses de la zone douloureuse en bloquant la transmission de la douleur vers la moëlle épinière et le cerveau. Cette action permet aussi de stimuler la libération d’endorphines, molécule naturelle à l’origine de la destruction naturelle de la douleur.
 
Pour rappel, l’électrothérapie est connue depuis l’Antiquité égyptienne. En effet, à l’époque, les poissons-chats étaient utilisés pour décharger de l’électricité sur certains patients. Mais c’est en 1855 que Guillaume Duchenne, le père de cette discipline, a découvert l’efficacité du courant alternatif pour provoquer la contraction musculaire.
 
Ce patch est indiqué pour le mal de dos (le mal du siècle), les névralgies, les douleurs articulaires, les douleurs consécutives à un traumatisme musculo-squelettique. En revanche, ce patch n’est pas indiqué pour la cervicalgie.  





Dans la même rubrique :
< >