Sommaire
Article publié le 24/07/2017 à 02:18 | Lu 1472 fois

Logement : de plus en plus d'ainés expulsés de chez eux...

L’été, c’est la période des vacances. Mais c’est aussi pour certains… Celle des expulsions. Alors que Nadine Z., 85 ans vient d’être expulsée de son logement parisien, l’association Droit au logement estime que de plus en plus de personnes âgées se retrouvent à la rue suite à des expulsions…


Logement : de plus en plus d'ainés expulsés de chez eux...
L’été n’est pas forcément la belle saison pour tout le monde… En tout cas, pas pour Nadine Z., une retraitée de 85 ans qui après des années de dettes accumulées, a été expulsée de son appartement du 19ème arrondissement à Paris.
 
Certes, la situation peut s’avérer parfois très compliquée voire dramatique pour les propriétaires d’appartements qui ne perçoivent plus de loyers depuis des mois et -tous ne sont pas riches loin de là- mais tout de même, comment peut-on mettre à la porte de chez elle, une femme de 85 ans qui était sortie de chez elle et qui revient sans pouvoir entrer dans son logement après que les huissiers aient changé les serrures…
 
La situation financière de cette octogénaire est une catastrophe… Depuis des années, elles accumulent les dettes. Selon l'association Droit Au Logement (DAL), la retraitée, placée sous tutelle, a été assignée au tribunal d'instance en 2014 pour une dette de 4.000 euros de loyers impayés.
 
Depuis le 12 juillet dernier, cette femme n’a pas pu retourner dans son appartement. On lui a tout de même proposer une solution d'hébergement temporaire ; solution qu’elle a refusée. De fait, elle a été accueillie dans un local associatif après une nuit passée à l'hôpital. Depuis, elle revient tous les jours dans son immeuble et s’assied sur les marches.
 
« Cette dame aurait dû être aidée face à la dette, maintenue dans son logement, et accompagnée comme de nombreuses personnes âgées en perte progressive d’autonomie » déplore le DAL qui constate de plus en plus d'expulsions de personnes âgées en période estivale. Une situation qui risque de se reproduire dans les mois et années à venir compte-tenu du nombre croissant de retraités vivant dans une extrême pauvreté.
 
Il faut absolument que les politiques trouvent des solutions pour d’une part aider ces ainés dans le besoin, et d’autres part, assurent aux petits propriétaires le paiement de leur loyer. Sinon, dans les deux cas de figures, les situations peuvent tout simplement devenir dramatiques et conduire à des drames.