Sommaire
Article publié le 12/04/2021 à 01:02 | Lu 2098 fois

La fibromyalgie existe, c'est une réalité clinique




La douleur chronique diffuse, généralisée est souvent le symptôme cardinal de la fibromyalgie. Elle se caractérise par l’existence de nombreux symptômes réunis en même temps. Des comorbidités peuvent être associées comme des troubles anxio-dépressifs, des pathologies rhumatologiques.


Elle se définie comme un syndrome fait de symptômes chroniques, d’intensité modérée à sévère, incluant des douleurs diffuses avec sensibilité à la pression, une fatigabilité à l’effort, un sommeil non réparateur, une asthénie et de nombreux troubles associés (attention, mémoire), troubles digestifs, nausées, céphalées, vertiges ou étourdissements, contractions musculaires, frissons, légère
fièvre, acouphènes, bouche sèche et aussi quelquefois yeux secs et démangeaisons généralisées.
 
Selon le rapport d’expertise de l’INSERM (octobre 2020), « l’évolution des connaissances sur la fibromyalgie souligne son étiologie multifactorielle, permettant de la qualifier non plus de syndrome médicalement inexpliqué mais de syndrome avec douleurs nociplastiques ou dysfonctionnelles, c’est-à-dire des douleurs liées à des modifications neurophysiologiques des systèmes nociceptifs centraux ».
 
Et de poursuivre : « outre ces facteurs biologiques, des facteurs psychologiques et sociaux contribuent au déclenchement et à la pérennisation d’une fibromyalgie. L’enjeu est d’accompagner les patients pour mettre en place des stratégies d’ajustement ».
 
Toute personne peut développer un syndrome fibromyalgique, y compris les enfants et les personnes âgées. Cependant, les femmes âgées de 30 à 55 ans sont plus souvent concernées (8 à 9 cas sur 10) sans explication à ce jour.
 
Il existe une forte diversité des symptômes et un retentissement variable d’une personne à l’autre et dans le temps. Ce syndrome entraine des perturbations dans les activités de la vie quotidienne avec des répercussions familiales et sociales, une altération de la qualité de vie avec un handicap fonctionnel, un isolement social, et des difficultés à se maintenir dans l’emploi…
 
La reconnaissance de la souffrance physique et psychique de ces patients atteints de fibromyalgie est insuffisante. Une errance médicale importante est rapportée par les personnes atteintes de ce syndrome, tandis qu’une proportion non négligeable de praticiens indique se sentir désarmés devant les patients souffrant de fibromyalgie.
 
La formation des professionnels de santé sur la fibromyalgie et l’information du public sont des enjeux majeurs pour lever les obstacles que rencontrent les patients.