Kia Niro : trois versions d'un nouveau crossover familial

Pour son nouveau Niro, le coréen Kia a choisi une plateforme unique présentée en trois variantes : HEV (hybride simple), PHEV (hybride rechargeable) et EV (purement électrique). Produite en Corée du sud, cette nouvelle Niro a été conçue par le bureau de style européen sous la direction du français Laurent Boulay.





Cette seconde génération de Kia Niro succède à un modèle déjà âgé de cinq ans, tout en conservant le même esprit : un cross over familial qui offre dans un volume compact, un espace disponible particulièrement généreux.
 
Pour cette nouvelle génération de Niro, Kia a particulièrement soigné le design. Extérieur et intérieur témoignent d’une volonté de modernisme où les choix esthétiques ne sont jamais gratuits.
 
La face avant reprend bien sûr la signature maison « Tiger Face » avec néanmoins, une variante pour la version tout électrique. Une face avant imposante qui intègre en deux niveaux de lecture les carénages supérieur et inférieur du bouclier.

Les feux de jours aux lignes brisées ponctuent les extrémités latérales du capot, tandis qu’une moulure inférieure souligne cette nouvelle calandre.
 
Quant au modèle électrique, il bénéficie d’une calandre fermée comme sur la plupart des modèles électriques. Une calandre bicolore qui allège la silhouette.
 
A noter que la trappe de la prise de recharge est également située dans cette calandre. En cas de choc avant, cela peut arriver malheureusement, le système de branchement devient alors vulnérable. Le choix de cet emplacement n’est peut-être pas le plus judicieux mais selon l’implantation des bornes de recharge, il sera sans doute plus facile de déployer le câble.

Outre sa face avant totalement repensée, le nouveau Niro présente également une innovation intéressante dans la conception du montant arrière (le pilier C).

En effet, celui-ci participe à l’aérodynamisme du Niro (Cx de 0,29) grâce à une prise d’air qui prend l’air au niveau de la porte arrière et la rejette dans le « boomerang » des feux arrière supérieur. Plus simplement le flux d’air passe derrière la partie décorative du montant.
 
Des dimensions plus généreuses
Avec ses 4,42 m de long, ce Niro gagne 6,5 mm par rapport à l’ancienne version, en largeur, le gain est de 25 mm, mais surtout, c’est l’empattement qui est augmenté et procure un gain de 44 mm pour l’espace aux jambes.
 
Ce sont ces dimensions généreuses qui font de ce cross over une véritable familiale qui reste néanmoins plus compact que le Sportage (4,52m). 

Un habitacle totalement renouvelé
Le nouvel habitacle du Niro est résolument moderne et fonctionnel. La planche de bord regroupe deux grandes dalles numériques de 10, 25 pouces (sur la version Premium) où l’on retrouve les gènes du Kia EV6.
 
Ergonomique, bien lisible, ce tableau de bord n’a pas sacrifié l’efficacité à la modernité. Il faudra quand même s’habituer aux commandes tactiles et oublier les bons vieux boutons et autres interrupteurs, nous sommes ici dans le futur de l’automobile.
 
Seules les commandes d’ouverture situées dans les contre-portes sont encore manuelles ainsi que les réglages de la climatisation et de la radio qui elles, sont dans le volant. Mais heureusement, la lisibilité des écrans est parfaite.

On apprécie également la qualité perçue des divers matériaux de l’habitacle. Les accotements sont parfaitement réalisés et l’on sent le soin apporté à la réalisation de cet habitacle.
 
Si l’on est parfaitement assis aux places avant, les passagers installés à l’arrière seront également à l’aise y compris des adultes. Pour le confort du voyage, des prises USB sont disponibles aux places arrière.
 
On apprécie également l’assise qui, comme aux places avant, offre un soutien sur toute la longueur de la cuisse. Quant au volume du coffre, il n’est que de 348 litres en raison d’une batterie située dans le double fond.
 
Des trois versions, c’est celle qui offre le moins de volume. On note également l’absence de roue de secours.

Au volant
Un habitacle bien conçu et confortable est souvent le point de départ d’un véhicule agréable à conduire et au comportement rigoureux.
 
C’est le cas du nouveau Kia Niro qui s’avère être bien né. Il est clair qu’un hybride rechargeable doit être conduit dans l’esprit que l’on doit profiter au maximum de la motorisation électrique si l’on veut faire des économies de carburant. On doit apprendre à conduire ce type de véhicule si l’on veut en tirer la quintessence.
 
Sur ce modèle, on dispose de deux modes de conduites : économique et sport. Ce dernier mode ayant néanmoins une tendance nette à utiliser le moteur thermique. On privilégiera le mode Eco qui à l’usage, apparaît comme aussi efficace qu’agréable avec des accélérations incisives. On utilisera le mode sport lors de dépassements ou de parcours escarpés et sinueux.

Des parcours qui feront ressortir les qualités du châssis de ce Niro.

Voiture à vocation familiale, le Kia Niro bénéficie de suspensions dont les paramètres prioritaires sont le confort sans que cela soit pour autant au détriment de l’efficacité. A noter que cette version est équipée d’une marche arrière électrique.

Quant à ceux qui tractent une remorque, ils disposent d’une capacité de remorquage de 1.300 Kg avec une remorque freinée.

Une familiale séduisante
Avec cette nouvelle mouture de son Niro, le constructeur coréen propose un crossover séduisant au design moderne et dynamique qui bénéficie également d’une évolution technique franche.
 
Une batterie et un moteur thermique plus puissants offrent des performances améliorées à ce modèle hybride rechargeable.
 
Il faudra néanmoins que les utilisateurs s’en servent d’une façon rationnelle en rechargeant régulièrement. Cela permettra d’avoir une autonomie de plus de 50 km en fonctionnement purement électrique.

En se positionnant sous la barre des 40.000 euros pour sa version d’accès, le Kia Niro s’avère l’un des véhicules hybrides rechargeables les moins chers du marché face à un Peugeot 3008 à 45.600 euros ou à une Opel Grandland à 42.750 euros. Autre argument en faveur du Kia : sa garantie de 7 ans et 150.000 km.
 
Joël Chassaing-Cuvillier

La Kia Niro Hybride rechargeable (PEHV) en quelques chiffres
Moteur essence 4 cylindres en ligne – 1 580 cm3 (77 x 97 mm) – 105 ch à 5 700  tr/min – 147 Nm à 4 000 tr/min
Boîte à 6 rapports double embrayage
Moteur électrique synchrone à aimant permanent, 83,3 ch, 203 Nm
Puissance cumulée : 183 ch,
Couple cumulé : 265 Nm, Transmission aux roues avant 

Dimensions : 442 x 182,5 x 154,5 cm, empattement : 272 cm
Poids : 1594 kg
Pneumatiques 205/60 R16

Vitesse : 169 km/h / Vitesse en électrique 134 Km/h – Accélération de 0 à 100 km/h : 9,6 s – Émissions de CO2 : 135 gr/km

Batterie : 11,1 kWh, chargeur embarqué AC de 3,3 kW Temps de charge : borne AC kW 2h 55, prise domestique 8 Amp NC. 

Prix : dès 38.990 jusqu’à 43 790 €. Garantie 7 ans et 150 000 km voiture et batterie.
 


Article publié le 27/07/2022 à 05:22 | Lu 2378 fois