Sommaire
Senior Actu

Article publié le 30/04/2018 à 01:00 | Lu 6287 fois

Japon : à la découverte de Sendai et de Yamadera

Tokyo, Kyoto, Osaka, voilà sans doute les trois principales destinations des touristes qui partent au Japon pour la première fois. Des choix logiques à l’instar d’un Japonais qui, pour son premier voyage en France, choisi Paris. Mais pour ceux qui ont déjà effectué ces voyages initiatiques, il faut savoir qu’à une heure de train de Tokyo, un Japon différent s’offre à vous. Des escapades que nous allons vous faire découvrir régulièrement.


Après la visite de la distillerie Yoichi à Hokkaido, après la tradition Hanami et l’escalade du Fuji dans des épisodes précédents, nous proposons aujourd’hui la découverte de Sendai et de sa région.
 
Avec un million d’habitants, Sendai est la douzième ville du Japon et se situe à environ 300 km au nord-est de Tokyo. Moderne et jeune, Sendai peut faire l’objet d’un aller-retour dans la journée depuis Tokyo où le point de départ de balades dans les montagnes du centre ou vers la baie de Matsushima.
 
Avec un centre-ville proche de la gare, on commencera par prendre la « loop ». Un bus qui permet d’appréhender la ville et ses principaux sites historiques. Il faut savoir que le premier stop, celui du château, n’est en fait qu’une esplanade où se trouve la statue équestre de Date Masamune.

Le château, lui, a été rasé durant la dernière guerre. En revanche, il faut absolument prendre le temps de visiter le musée de Sendai qui a été ouvert grâce au don de 10.000 objets offerts en 1960 par la famille du daimyo Date Masamune. On y peut y découvrir sa magnifique armure noire ainsi qu’une splendide collection de sabres.
 
Les amateurs de céramique découvriront également des pièces exceptionnelles. A voir également dans le parcours de la loop, le Osaki Hachiman-gu. Il s’agit d’un sanctuaire shinto construit en 1607 par Date Masamune.

Bati au sommet d’une colline, la flamboyance de son style est à découvrir absolument. La fin de journée pourra être consacrée à la visite de la ville et de ses galeries marchandes tandis que les petites ruelles du centre-ville regorgent de multiples petits restaurants qui servent les différentes cuisines locales.

Dans un registre différent, les amateurs d’objets et de vêtements américains des années 60 trouveront leur bonheur dans une boutique spécialisée qui regorge de pièces rares. Des balades plus éloignées peuvent également être effectuées à partir de Sendai. En une demi-journée, on peut se rendre jusqu’au marché aux poissons de Shiogama dont le port est sans doute le plus grand marché thonier du Japon.
 
Les sushi bars servent des poissons rares, des filets de baleine ainsi que des huîtres sauvages et des oursins gros comme la main. Shiogame est également le point de départ d’une autre belle balade à travers la baie de Matsushima. En prenant un bateau dans le port de Shiogame, on découvre la beauté de cette baie parsemée d’îlots dont certains sont accessibles, et permettent des promenades solitaire au lever du jour.
 
Rejoindre l’îlot de Fukuura par le pont rouge est une véritable initiation. Outre la beauté de sa baie, Matsushima renferme un trésor national avec le temple de Zuigan-ji qui était également une résidence de Data Masamume. On ne manquera pas d’admirer l’immense paravent doré tout comme l’allée de cèdres et la falaise qui abrite des grottes où résidaient des moines ermites.

A voir aussi le jardin de mousse et de pierres situé dans le sanctuaire voisin de Entsu-in. Matsushima mérite que l’on y passe deux jours. Autre découverte à partir de Sendai, le site de Yamadera. Depuis la gare de Sendai, la Senzai Line vous emmènera jusqu’à la gare de Yamadera en 50 minutes.

Une gare minuscule, un chef de gare polyglotte, il ne vous reste plus qu’à entreprendre l’ascension d’un escalier de… 1.200 marches pour découvrir 500 mètres plus haut, une série de petits temples nichés dans la montagne et surtout, la découverte d’un paysage sur les vallées environnantes, notamment sur celle de Tachya.
 
Au fil de la montée, on découvre une statuaire intéressante et des arbres rares qui sont une récompense à cet effort. Les statues polychromes des temples du sommet sont admirables. Prévoir de bonnes chaussures de marche et une bouteille d’eau. Cette excursion permet de découvrir une quarantaine de temples répartis tout au long de l’ascension et une facette du Japon différente des grandes agglomérations.
 
A suivre.
 
Joël Chassaing-Cuvillier