Devenir "supercentenaire" : quand le mythe devient réalité

En 2024, la France recense près de 31 000 personnes ayant franchi le seuil des cent ans ; un chiffre multiplié par trente en l'espace d'un demi-siècle. Qui parmi eux atteindra les 105 ou même les 110 ans ? Un étude détaillée de l'INED nous offre un éclairage sur ce phénomène démographique particulier.


Des centenaires...

Jusqu'à la moitié du vingtième siècle, il était vraiment rare de rencontrer des centenaires... Un mythe, un seuil que l'on croyait alors hors de portée. À cette époque - qui n'est pas si éloignée - la mortalité infantile élevée, couplée à des risques accrus de décès à tous les âges, rendait presque utopique l'idée d'atteindre 90 ans et au delà. Cependant, avec la chute significative du taux de mortalité chez les enfants et les jeunes adultes au cours du XXe siècle en Europe et le recul des décès chez les personnes âgées dans les dernières décennies, on a assisté à une augmentation exponentielle du nombre des centenaires.

Ainsi, si seulement 0,02% des individus nés en 1850 ont franchi le cap des cent ans, ce taux est passé à 2% pour ceux nés en 1920... un bond prodigieux qui a multiplié par 100 la probabilité d'atteindre une telle longévité. Et cela s'est produit en soixante-dix ans seulement !

Au delà, le nombre de centenaires a connu une croissance fulgurante depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale : ils étaient ainsi plus d'un millier en France en 1970 ; leur nombre a grimpé à plus de 8.000 au tournant du millénaire et dépassait les 31.000 au premier janvier 2024.

Si cette tendance se maintient selon l'évolution actuelle de la mortalité... l'Insee estime que nous pourrions compter plus de 200.000 centenaires d'ici à 2070.


... aux "Super-centenaires"

Au sein même de ce groupe déjà exceptionnel se distingue une catégorie encore plus rare : celle des "supercentenaires" – ceux qui atteignent ou dépassent l'âge remarquablement avancé de 105 ans. Certes leur proportion reste minime (moins de 0,15%) comparativement aux quelque 600.000 décès annuels recensés en France ; néanmoins leur essor est saisissant.

Alors qu'ils ne représentaient qu'une poignée jusqu'à la fin des années quatre-vingt-dix... leur effectif a connu une croissance exponentielle pour atteindre pas moins de 924 individus en l'an deux mille vingt ! Pour garantir l'intégrité ces statistiques – évitant ainsi toute erreur – un examen minutieux basé sur les registres d'état civil fut mené ("autrefois imprécis", ces données sont aujourd'hui d'une exactitude incontestable).

Ce club sélectif  demeure majoritairement féminin (le rapport femmes/hommes est de 10 pour 1), un déséquilibre flagrant qui reflète bien sûr une sur-mortalité masculine persistante tout au long de l’existence et particulièrement marquée aux âges productifs ; mais il demeure encore exceptionnel : en 2020, seules trente-neuf personnes ont rejoint ce cercle fermé... avec là encore une prédominance féminine écrasante (38 femmes sur les trente-neuf élus).

Un autre aspect intrigant soulevé par l'Ined concerne la répartition géographique : d'un département français à un autre (dans notre hexagone), on observe que le ratio supercentenaire/population varie entre zéro et dix-sept pour un million, sans qu'aucune logique territoriale ne se dessine clairement... La Guadeloupe et la Martinique se distinguent cependant nettement du lot, avec respectivement quarante-quatre et trente-six supercentenaires par million d’habitant,  soit près huit fois plus qu'en métropole !
 


Les zones bleues du bonheur: Vivre comme les personnes les plus heureuses du monde
Les zones bleues du bonheur: Vivre comme les personnes les plus heureuses du monde
Les zones bleues du bonheur: Vivre comme les personnes les plus heureuses du monde
sur 5 étoiles

Collaborateur du National Geographic, à la fois journaliste et producteur, Dan Buettner s'est penché sur ces "Zones bleues", qui se distinguent par l'espérance de vie exceptionnellement élevée et la santé remarquable de leurs habitants. Sa conférence TED – intitulée "Comment vivre jusqu'à 100 ans... voire davantage" – a captivé un auditoire dépassant les 3 millions d'internautes !


Publié le 22/05/2024 à 01:00 | Lu 1919 fois