Sommaire
Article publié le 28/11/2017 à 10:29 | Lu 1290 fois

Des amandes contre le diabète

De nombreuses études internationales mettent en avant le rôle bénéfique des amandes dans la réduction des facteurs de risque associés au diabète de type 2. Le point avec la Collective des Amandes de Californie qui travaille à la promotion de ce produit sain et bon pour la santé.


Aujourd’hui, le diabète touche 415 millions d’adultes à travers le monde et le nombre de personnes vivant avec un diabète de type 2, une maladie que l’on peut tout à fait prévenir, augmente à un rythme alarmant dans la majorité des pays.
 
Selon l’INSERM, en France, la prévalence globale du diabète était estimée à 4,6% de la population en 2011 et le diabète de type 2 correspondait à la majorité (90%) des cas. Mais ce chiffre est largement sous-estimé puisqu’il ne tient pas compte des personnes non traitées ou non diagnostiquées !
 
De nombreuses études indiquent que des modifications de nos modes de vie (hausse de l’activité physique, perte de poids et changements drastiques des habitudes alimentaires), non seulement aident à gérer le diabète de type 2 mais peuvent aussi réduire de manière significative le risque de développer un diabète de type 2, voire peuvent avoir, sur le long terme, des effets bien plus probants que les médicaments.
 
Deux études financées par la Collective des Amandes de Californie ont récemment démontré les bienfaits potentiels de l’inclusion d’amandes dans les régimes alimentaires équilibrés de personnes souffrant de diabète de type 2 :
 
Tout d’abord, une étude menée auprès de 50 Indiens souffrant de diabète de type 2 et d’un taux de cholestérol élevé a révélé que le remplacement de 20% des calories par des amandes entières décortiquées, un aliment déjà présent dans la culture indienne, dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré a permis d’améliorer de manière significative les données relatives à la santé cardiaque qui sont liées au diabète de type 2, notamment :
- tour de taille : un indicateur de risque pour la santé associé à l’excès de graisse autour de la taille
- rapport tour de taille/taille : une mesure de la répartition de la masse graisseuse corporelle
- cholestérol total : une mesure du taux de cholestérol dans le sang
- Triglycérides : une « forme de graisse » dans le sang qui peut augmenter le risque de maladie cardiaque
- Cholestérol LDL : le mauvais cholestérol qui est la principale source d’accumulation de plaques de cholestérol et de blocage des artères
- Protéines c-réactives : une mesure de l’inflammation dans le corps
- Hémoglobine A1c : une mesure des taux moyens de glycémie sur une période de deux à trois mois
 
Rappelons que les Indiens sont génétiquement prédisposés au diabète de type 2 ; ces résultats illustrent donc les nombreux bienfaits des amandes sur les facteurs de risque cardiovasculaire qui sont associés au diabète de type 2.
 
Une autre étude réalisée auprès de 33 participants chinois souffrant de diabète de type 2 soumis à un régime alimentaire « bon pour le cœur » a analysé les répercussions de l’inclusion de 60 grammes d’amandes par jour sur le maintien des taux de glycémie et sur les risques de maladie cardiovasculaire.
 
Bien que le régime alimentaire à base d’amandes ait été à l’origine d’une amélioration de la qualité nutritionnelle, aucun de ces régimes (avec ou sans amandes) n’a permis d’améliorer la glycémie et la majorité des facteurs de risque cardiovasculaire comme attendu.
 
Toutefois, les chercheurs ont constaté qu’au sein d’un sous-groupe de participants souffrant d’un diabète de type 2 assez bien contrôlé, le régime alimentaire à base d’amandes avait permis d’abaisser la glycémie à jeun (qui mesure les taux de sucre dans le sang en cas de jeûne) de 6% et le taux de HbA1c (qui mesure les taux de glycémie moyens sur une période de deux ou trois mois) de 3%.
 
Ces résultats suggèrent que l’inclusion d’amandes dans un régime alimentaire équilibré peut contribuer à l’amélioration à long terme des taux de glycémie chez les personnes contrôlant mieux leur diabète de type 2.
 
Globalement, du fait de leur profil nutritif (un faible taux glycémique et une grande richesse en nutriments, en protéines, (6 g/28 g), en fibres alimentaires (4 g/28 g), en bonnes graisses et en vitamines et minéraux importants tels que la vitamine E (7,3 mg/28 g), le magnésium (76 mg/28 g) et le potassium (210 mg/28 g)), de leur polyvalence et de leurs nombreuses formes, les amandes sont, chez les personnes souffrant de diabète de type 2, un aliment à inclure absolument dans un régime alimentaire équilibré.
 
Tout en étant une excellente source de magnésium et de fibres, les amandes regorgent aussi de protéines. Elles constituent un en-cas de premier choix. Et pour cause, dans une étude récente, des chercheurs ont utilisé une nouvelle méthode pour mesurer la teneur en calories des amandes, et ont découvert qu’elles contiennent 20% de calories en moins que ce que l’on pensait jusqu’à présent 
 
Rappelons que les amandes de Californie sont cultivées par 6.500 producteurs de la vallée centrale de Californie, la seule région des États-Unis qui parvient à vivre de la culture des amandes. Elle représente, en fait, 80% de la production mondiale d'amandes.