Sommaire
Article publié le 09/11/2021 à 01:00 | Lu 3224 fois

Champagnes de Noël : des bulles pour les fêtes




En dépit d’une période compliquée, le désir de se retrouver est devenu un impératif pour tout le monde. Un esprit festif s’impose et nul doute qu’il sera présent tout au long du mois de décembre et cela, jusqu’à la soirée de Noël. Un désir de fête qui ne peut qu’être accompagné d’une traditionnelle coupe de champagne…


Champagnes de Noël : des bulles pour les fêtes
Si la tradition reste, on constate que le champagne lui, a changé. Un dosage de sucre réduit, des bulles fines, de la rondeur et de la délicatesse, voilà ce que recherchent aujourd’hui les consommateurs. Outre ces choix gustatifs, les prix sont également déterminants ; voici une courte sélection de champagnes qui se situe dans une fourchette de 28 à 115 euros.
 
A comme Ayala          
Nous commencerons par la lettre A avec le Blanc de Blancs de chez Ayala. Vieille maison champenoise implantée à Ays, Ayala nous propose un blanc de blancs du millésime 2015. Avec une cuverie de plus de mille deux cents cuves, Ayala possède un outil de travail qui permet de sélectionner les meilleurs vins.
 
Pour ce 2015, en 100% chardonnay de la côte des Blancs, on retrouve les meilleures origines de premiers crus avec un assemblage de Chouilly, Cramant, Mesnil-sur-Oger, Cuis et Vertus. Présenté dans un flacon en verre translucide, on découvre instantanément une robe d’or clair particulièrement lumineuse.
 
Le nez exhale une fraîcheur citronnée et délicate. Des bulles délicates annoncent une bouche de pêche et d’agrumes en prélude  à une finale longue et minérale. Idéal avec des poissons crus légèrement citronnés et bien sûr à l’apéritif. Un vin élégant. Blanc de Blancs 2015, 55 euros.
 
B comme Bollinger
Bollinger Cuvée B 13 : champagne préféré de la Reine Elizabeth II, son Royal Warrant s’affiche fièrement sur les bouteilles. Le Bollinger bénéficie d’une image de marque prestigieuse dans le monde. Régulièrement, cette maison champenoise propose des cuvées particulières et, cette fin d’année n’échappe à la règle avec cette cuvée millésimée B 13.
 
Issue d’une récolte compliquée et tardive en raison des conditions climatiques de 2013, cette cuvée bénéficie d’une élaboration rigoureuse. Mono cépages de pinot noir dont 92% de grands crus, la cuvée B 13 est dosée à 6 gr/l de sucre.
 
Ce Blanc de Noirs symbolise l’excellence de cette vieille maison. Sa robe flatteuse, ses bulles discrètes annoncent une bouche ronde et fruitée où la poire laisse une jolie part à la minéralité du pinot noir. Champagne de gastronomie, il s’accordera sans problème avec des repas raffinés. Présenté dans un élégant coffret, le B 13 de Bollinger sera un cadeau parfait à Noël. Bollinger cuvée 2013 B 13, 115 euros.
 
C comme Castelnau
Castelnau Origine ES /9.0, une dénomination moderne qui s’affiche sur une étiquette d’une belle sobriété. Elle trouve son « Origine » dans le ES des initiales de la cheffe de cave Elisabeth Sarcelet, le « 9 » fait référence au millésime 2009 qui compose ce vin tandis que le « O » souligne que ce vin est le point zéro des futures Soléras. 
 
Assemblage de chardonnay à 50%, de pinot meunier à 35% et de pinot noir à 15%, ce Castelnau Origine ES/9.0 est dosé en sucre à 5 gr/l. Pour ce vin, on travaille sur une partie d’assemblage de 2009 qui est mise en bouteilles pour subir la prise de mousse tandis que l’autre partie est conservée en cuve avec des chardonnays de la vendange 2017.
 
Un travail d’assemblage particulièrement pointu. Le résultat est un vin rond et délicat, de fines bulles arrivent sur une bouche ample et aromatique. Des coquilles Saint Jacques grillées ou des ormeaux seront parfaits avec ce vin. Castelnau Origine ES/9.0, 39 euros.
 
D comme Delamotte
Delamotte Blanc de Blancs : encore un monocépage certes, mais issu d’une maison dont les blanc de blancs sont une spécialité. Avec 100% de chardonnay et 10% maximum de vin de réserve, ce Delamotte est une aubaine pour les amateurs : son rapport qualité/prix frise la perfection.
 
Cette ancienne maison, dont les origines remontent au milieu du 18ème siècle, fait partie des gardiens de la tradition. Une robe claire légèrement dorée mise en valeur par des bulles fines est un préambule à une bouche minérale où l’on retrouve le terrain crayeux des côteaux de Mesnil sur Oger.
 
Vin d’apéritif, le Delamotte Blanc de Blancs sera également le parfait compagnon d’un plateau de fruits de mer ou d’un bar grillé. Delamotte Blanc de Blancs, 38 euros.
 
D comme De Saint Gall
De Saint-Gall So Dark  grand cru 2015 : marque appartenant à Union Champagne, un regroupement de 15 coopératives qui possèdent sans doute les plus beaux raisins de grands crus de la Côte des Blancs mais aussi de la montagne de Reims.
 
Elaboré avec 80% de pinot noir en provenance de Bouzy et Ambonnay et 20% de chardonnay de la Côte des Blancs, la cuvée So Dark n’est produite que lors des vendanges d’exception. On y retrouve notamment une belle minéralité due aux 20% de chardonnay. Quant au pinot noir, il apporte une bouche dense et longue et fruitée. Le nez révèle de légères notes d’agrumes et de fruits cuits.
 
Parfait avec une belle volaille de Bresse, le So Dark sera mis en valeur avec des pommes au four ou des poires au vin compotées. Et bien sûr en apéritif. Une cuvée spéciale à ne pas manquer. De Saint-Gall So Dark cuvée 2015, 40 euros.
 
M comme Mumm
Mumm Cordon Rouge : avec son visuel inimitable, le Mumm Cordon Rouge est un champagne que l’on repère immédiatement sur les étagères des cavistes grâce à son célèbre ruban rouge dont la diagonale barre la bouteille.
 
C’est un assemblage de 120 crus qui participe à l’élaboration de cette cuvée phare de la maison. Sans surprise, la régularité du Mumm Cordon Rouge séduira les amateurs de champagne brut et évitera toute déception. Bien équilibré, rond en bouche, fruité et frais, le Cordon Rouge est idéal à l’apéritif.
 
Il peut également accompagner des poissons grillés ou des ris de veau. Des bulles fines, une robe brillante lui apportent l’élégance naturelle que l’on retrouve dans ses arômes de pêches. Son prix raisonnable le rend particulièrement attractif. Mumm Cordon Rouge, 28 euros.
 
N comme Nicolas Feuillate
Nicolas Feuillate Réserve Exclusive Brut : bénéficiant de l’apport  de ses quelques quatre-vingts caves coopératives, la marque Nicolas Feuillatte joue désormais dans une catégorie où le travail de la vinification est devenu une priorité.
 
Pour ce brut Reserve Exclusive, on a un assemblage de 20% de chardonnay, de 40% de pinot noir et de 40% de pinot meunier. L’Elégance, la rondeur, la structure et le fruité qu’offre ces trois cépages participent aux caractéristiques de cette cuvée.
 
Avec un dosage qui varie entre 6 et 10 gr/l de sucre, ce champagne conviendra à tous ceux qui n’apprécient pas forcément la sécheresse relative des bruts nature. La vivacité aérienne des bulles laisse découvrir une robe limpide et élégante.
 
En bouche, la rondeur et la minéralité se rejoignent dans un bel équilibre. Les fruits blancs restent sur la longueur. Vif et insolent, ce Brut Reserve Exclusive accompagnera parfaitement des blinis d’œufs de poissons ou des sashimis fraîchement tranchés ou quelques jolies gougères. Nicolas Feuillate Reserve Exclusive Brut, 29 euros.
 
P comme vin pétillant
Une fois n’est pas coutume et à l’occasion de cette rubrique consacrée au champagne, nous avons tenu à faire figurer un crémant afin d’offrir une alternative économique pour les fêtes de Noël. Nous avons choisi un crémant d’Alsace brut nature de chez Wolfberger qui présente la particularité d’être sans sulfite.
 
W comme Wolfberger
Coopérative importante du vignoble alsacien, Wolfberger possède depuis longtemps dans son catalogue d’excellents crémants. Fort de son expérience, elle vient de présenter un nouveau vin : l’Expression brut nature.
 
Sans sulfite et sans sucre ajouté, ce crémant vient de remporter une médaille d’or aux Effervescents du Monde 2020 et une médaille d’argent aux Vinalies Nationales 2020. Issu de raisin de l’auxerrois, ce crémant aux bulles fines possède une robe dorée et brillante.
 
Le nez de fruits blancs laisse découvrir une bouche gourmande et fraîche. Ce crémant brut parfait à l’apéritif sera également en accord avec un plateau de fruits de mer. Wolfberger Crémant d’Alsace Expression brut nature, 11,60 euros.
 
Joël Chassaing-Cuvillier




Dans la même rubrique
< >

Mercredi 6 Juillet 2022 - 01:00 Le Zippo passe au gaz


ARTICLES LES +