Cancer colorectal : nouvelle campagne d'information à destination des 50-74 ans

Vous avez entre 50 et 74 ans ? Vous êtes éligible au programme national de dépistage du cancer colorectal et vous souhaitez vous faire dépister ? À commander en ligne sur le site Internet dédié, à retirer chez votre médecin ou dans une pharmacie participant à l’opération : le test de dépistage du cancer colorectal est très facilement accessible.





À l’occasion de la mobilisation contre le cancer colorectal en mars, l’Institut national du cancer (INCa) lance une nouvelle campagne d’information à destination des femmes et des hommes de plus de 50 ans. Diffusée en radio, en presse écrite, sur Internet, sur des affiches en pharmacie, cette campagne rappelle les bénéfices du dépistage de ce cancer : détecté à un stade précoce, il se guérit 9 fois sur 10.
 
Les personnes âgées de 50 à 74 ans sont invitées à réaliser une fois tous les deux ans un test de dépistage du cancer colorectal. Le test et son analyse sont pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie. Le test est à faire chez soi, puis à envoyer au laboratoire pour être analysé.
 
Pour augmenter le taux de participation de la population cible à ce dépistage qui sauve des vies, les modalités d'accès sont désormais très facilitées.
 
Depuis octobre 2022, si vous êtes éligible au dépistage du cancer colorectal, que vous ayez ou non reçu l'invitation, vous avez la possibilité de vous procurer un kit de dépistage dans une pharmacie participant à l'opération.
 
Votre pharmacien vous donne des informations générales sur le dépistage et vous en explique l'utilisation. Il s'assure au préalable que vous remplissez bien les conditions d’âge (entre 50 et 74 ans).
 
Depuis mars 2022, les personnes éligibles peuvent également commander leur kit de dépistage en ligne et le recevoir chez eux depuis le site monkit.depistage-colorectal.fr.

 
Les modalités d’accès au test de dépistage pour les personnes concernées restent inchangées lorsqu’elles contactent directement :
 
  • leur médecin généraliste ;
  • un gynécologue ;
  • un hépato-gastroentérologue ;
  • un médecin d’un centre d’examen de santé du régime général de l’Assurance Maladie (CES).
 
À noter : avec 43 300 personnes touchées (20 100 femmes pour 23 200 hommes) et 17 100 décès par an, le cancer colorectal est le 3e cancer le plus fréquent en France. Il se développe lentement, souvent sans signe apparent et sans symptôme. Il touche aussi bien les femmes que les hommes et apparaît dans 95% des cas après 50 ans. Le diagnostic précoce du cancer colorectal, grâce au dépistage, permettrait de guérir 9 cancers sur 10.
 
Les personnes entre 50 et 74 ans sont à peine plus d’un tiers à faire régulièrement le test de dépistage recommandé (34,6 % en 2021).
 
Source

Article publié le 15/03/2023 à 01:00 | Lu 2577 fois