Brest : l'EHPAD du futur

La start-up brestoise OSO-AI, société spécialisée de l’« Ambient Intelligence » au service des personnes vulnérables et du personnel soignant, a été choisie par le CHU de Brest pour le développement technologique de l’EHPAD du futur et l’installation de l’Oreille Augmentée des Soignants dans les futurs lieux de résidence. Explications.



Situé sur le site de Bohars dans le Finistère, ce futur quartier d’habitation et de services innovants pour les aînés (EHPAD-USLD), qui devrait voir le jour en 2029, devra permettre aux résidents de choisir leur mode de vie en fonction de leurs attentes.
 
Selon les prévisions, une mixité d’habitats devrait être disponible : des maisons de de plain-pied composées de 7 chambres aux logements intermédiaires type résidence en passant par des immeubles.  
 
Ces logements seront accompagnés d’une supérette et d’un restaurant, ainsi que de nombreux espaces verts. Au total, 404 personnes pourront être accueillies dans ce nouvel ensemble.
 
L’architecture de ce nouvel ensemble se veut également innovante, avec des habitations lumineuses et la présence de nombreux espaces verts au sein du nouvel EPHAD. Les animaux pourront également accompagner les résidents.
 
« La transformation du secteur médico-social dans une logique domiciliaire est devenue ces dernières années un objectif à atteindre. Le modèle actuel de l'EHPAD est à déconstruire, tant sur le plan architectural qu'organisationnel, pour sortir d'une logique institutionnelle et s'approcher le plus possible, de ce qu'il est donné de vivre à domicile » explique Fany Cérèse, docteur en architecture, Assistante à Maîtrise d'Usage de l'opération.
 
Et de poursuivre : « le projet du CHU de Brest est particulièrement exemplaire de ce point de vue car il démontre qu'il est possible, malgré une très grande capacité d'accueil, de repenser totalement les espaces et l'organisation afin d'assurer un environnement à l'échelle humaine ».
 
Pour assurer la sécurité des résidents, ces infrastructures seront équipées d’une de l’Oreille Augmentée des Soignants ; un dispositif qui sera installé dans tous les lieux de résidence, ainsi que dans les espaces communs de l’établissement.
 
Dans la pratique, cette solution, constituée d’un boîtier relié à une application sur smartphone ou tablette, est mise à la disposition du personnel soignant, qui peut ainsi repérer rapidement les situations suspectes ou anormales nécessitant une intervention.
 
Ce dispositif sont capables d’analyser avec précision plus de 150 classes de sons et de bruits tels que les chutes, les chocs, la respiration, les ronflements, les vomissements, les pas et, bien entendu, les paroles des personnes vulnérables ainsi que toute intrusion d’une personne tierce.
 
La transformation des EHPAD du CHU de Brest au cours de ces cinq prochaines années, s’inspire des travaux menés par les équipes du Pôle PARME présentes à Brest. Ce dernier s’appuie principalement sur les innovations architecturales, organisationnelles et technologiques conçues par et pour la qualité de soin et d’attention (« care »).
 
Le futur quartier innovant pour les aînés vise à développer une logique domiciliaire de l’organisation EHPAD, à l’aide de technologies issues de l’Intelligence Artificielle afin d’améliorer la qualité de vie et la préservation des droits et capacités des résidents. Il vise à définir et à implanter un processus d’innovation au profit de l’autonomie des personnes âgées. Bref, c’est déjà demain.

Publié le 14/12/2023 à 01:00 | Lu 3874 fois