Sommaire
Article publié le 10/01/2022 à 01:00 | Lu 4717 fois

Autotests : comment les utiliser ?




Jusqu'à présent limitée aux pharmacies, la vente d'autotests est étendue aux supermarchés jusqu'au 31 janvier 2022. Ces tests peuvent être réalisés en totale autonomie du prélèvement à la lecture du résultat (à la manière d'un test de grossesse). Ces autotests antigéniques par prélèvement nasal ont reçu l'avis favorable de la HAS. Comment s'en servir ? Sont-ils remboursés ? Quel est leur prix de vente maximum ? Le point avec Service-Public.fr.


Le test RT-PCR nasopharyngé possède aujourd'hui les meilleures performances cliniques. Toutefois, le prélèvement étant invasif, il n'est pas adapté à toutes les situations, particulièrement lorsque le test doit être répété. Le test antigénique rapide est moins invasif et permet d'obtenir un résultat facile à lire en moins de 30 mn.
 
Ce test étant moins sensible que le test RT-PCR, il est utile de répéter l'autotest 1 à 2 fois par semaine pour augmenter les chances de détecter le virus au début de la maladie, c'est-à-dire au moment où le virus est le plus présent et le plus facilement détectable, et surtout au moment où on est le plus contagieux.
 
Pour qui ?
Ces tests initialement destinés aux personnes asymptomatiques de plus de 15 ans et qui ne sont pas cas contact sont, depuis le 26 avril 2021, également recommandés aux moins de 15 ans dans le cadre de dépistage en milieu scolaire.
 
Depuis le 3 janvier 2022 , les règles d'isolement des personnes cas contacts ayant un schéma vaccinal complet et des enfants de moins de 12 ans cas contacts ont évolué. Les personnes cas contacts ayant un schéma vaccinal complet et les enfants de moins de 12 ans, vaccinés ou non, et cas contacts, doivent réaliser 2 autotests : le 2e jour (J2) et le 4e jour (J4) après le dernier contact avec la personne positive.
 
Les autotests sont remis gratuitement par le pharmacien à l'issue du premier test antigénique négatif ou sur présentation du résultat RT-PCR négatif accompagné d'une attestation sur l'honneur.
 
Comment s'en servir ?
L'autotest est un test nasal à réaliser soi-même, avec une longue tige surmontée d'un écouvillon. Un tutoriel en vidéo du ministère de la Santé est disponible .
 
Les différentes étapes à suivre sont :
- se laver les mains avant de sortir les tests de l'emballage ;
- enlever l'opercule du tube contenant la solution réactive ;
- disposer le tube à l'emplacement prédécoupé de la boîte ;
- sortir la cassette (boîtier) de son emballage ;
- insérer l'écouvillon verticalement dans la narine sur 2 à 3 cm ;
- basculer la tige vers le haut et l'introduire jusqu'à rencontrer une légère résistance ;
- réaliser un mouvement de 5 rotations avant de le retirer ;
- essorer l'écouvillon dans la solution durant 10 secondes ;
- visser la tétine compte-gouttes sur le tube, puis verser 4 gouttes de la solution dans le puits à cassette ;
- patienter 10 à 15 minutes en fonction des tests pour lire le résultat.
 
Si une seule bande colorée apparaît dans la zone c, le résultat est négatif. En revanche, si deux bandes colorées apparaissent, le résultat est positif.
 
Que faire en fonction des résultats de l'autotest ?
En cas de résultat négatif à un autotest, vous devez continuer à respecter les gestes barrières et la distanciation sociale. La fiabilité de l'autotest est limitée, il est donc toujours possible d'être porteur du virus dans des quantités non détectables, ou qu'une erreur liée au prélèvement fausse le résultat.
 
En cas de résultat positif à un autotest, vous devez immédiatement réaliser un test antigénique ou RT-PCR en laboratoire qui confirmera ou non le résultat.
 
Quelles sont les conditions de vente ?
La vente des autotests est réglementée. Leur prix maximum est fixé à 6 euros. À compter du 15 mai 2021, le prix de l'autotest ne pourra pas dépasser 5,20 euros. Les autotests ne sont pas remboursés par l'Assurance maladie.
 
Ils sont remis gratuitement par le pharmacien aux personnes cas contacts ayant un schéma vaccinal complet et aux parents d'enfants de moins de 12 ans cas contacts à l'issue du premier test antigénique négatif ou sur présentation du résultat RT-PCR négatif.
 
Sur présentation d'une pièce d'identité et d'un justificatif, les autotests sont délivrés gratuitement, dans la limite de 10 par mois, pour les professionnels relevant des catégories suivantes :
- service d'aide et d'accompagnement à domicile (Saad) ;
- intervenants mandataires, particuliers employeurs, salariés des services de soins infirmiers à domicile (Ssiad) ;
- salariés de service pour personnes handicapées ;
- accueillants familiaux accompagnant des personnes âgées ou en situation de handicap.
 
À noter : en raison de la propagation des variants Delta et Omicron qui entraîne une demande de tests de dépistage croissante, la vente des autotests est autorisée à titre exceptionnel en grandes surfaces à partir du 29 décembre 2021 et jusqu'au 31 janvier 2022.
 
Source





Dans la même rubrique
< >