Alzheimer, état des lieux de la recherche scientifique avec le Dr Marion Lévy

Depuis sa création en 2005, la Fondation Vaincre Alzheimer est un véritable accélérateur de recherche qui vise à accroître les connaissances sur Alzheimer et les maladies neurocognitives en favorisant l’innovation. Chaque année, son comité scientifique international, bénévole et indépendant, procède à une sélection rigoureuse des projets de recherche les plus prometteurs sur ces pathologies. Le point avec le Dr Marion Lévy, responsable Etudes et Recherche de la Fondation Vaincre Alzheimer.





En quoi la recherche est essentielle dans le cas de la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer est une maladie multifactorielle et complexe. Elle repose sur l’accumulation de 2 protéines toxiques dans le cerveau, la protéine beta amyloïde et la protéine tau. D’autres dérégulations cérébrales y sont également observées.
 
Néanmoins, on ne connaît pas encore son origine. De plus, il reste encore beaucoup d’errance diagnostique et il n’existe toujours pas de traitements permettant de stopper l’évolution de la maladie.

C’est pourquoi, seule une meilleure connaissance de la maladie qui se fera par la recherche rendra
possible la découverte d’un diagnostic rapide et spécifique et de traitements efficaces.
 
Cinquante ans de recherche ont permis de faire des progrès sur la compréhension de la maladie et son évolution.

On en sait donc un peu plus sur comment prévenir la maladie. Les méthodes de diagnostic se sont également considérablement améliorées et certains traitements qu’ils soient médicamenteux ou non médicamenteux ont vu le jour.
 
Chaque candidat médicament en cours d’essai clinique est prometteur. En effet, même en cas d’échec de l’étude, on en apprend plus sur la maladie et on fait un pas supplémentaire vers un traitement qui stoppera la progression de la pathologie.
 
Les dernières grandes avancées en date sont la validation scientifique de 2 immunothérapies anti-amyloïde, le Lecanemab et le Donanemab, qui ont permis de réduire le déclin cognitif chez les malades d'Alzheimer à un stade léger, respectivement de 27% et de 35% après 18 mois de traitement.
 

Quels sont les traitements les plus prometteurs actuellement en développement pour la maladie d'Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer étant une maladie multifactorielle, des traitements ciblant les différentes dérégulations cérébrales retrouvées dans le cerveau des malades Alzheimer semblent appropriés pour
contrer le développement de la maladie. La recherche, c’est long, mais ça paye !
 
En 2023, on comptait 141 molécules faisant l'objet de 187 essais cliniques sur la maladie d'Alzheimer. Il y a donc un véritable développement thérapeutique dans le domaine !

Article publié le 09/02/2024 à 01:00 | Lu 792 fois