Sommaire
Article publié le 22/06/2022 à 05:10 | Lu 1027 fois

ANI Guardian : un bracelet bien-être pour Alzheimer




ANI Guardian est le nouveau bracelet intelligent et connecté de Mdoloris qui veille en permanence sur le bien-être des personnes souffrant de troubles cognitifs, notamment Alzheimer, et ce, où qu’elles soient. En revanche, il va falloir être patient, ce nouvel équipement est prévu pour juin 2023 !


Mdoloris, spécialiste des technologies médicales de surveillance de la douleur, dévoile ANI Guardian qui s’annonce comme le « premier bracelet connecté permettant de suivre le bien-être et la douleur des personnes qui ne peuvent pas l'exprimer ».
 
Pour ce faire, il utilise directement les signaux du système nerveux pour suivre et afficher avec précision les niveaux de douleur et de confort du patient à tout moment. Il élimine ainsi tout élément subjectif, devenant un outil essentiel particulièrement dans le cas des patients non communicants.
 
Dans la pratique, ce bracelet miniaturise une technologie brevetée et non invasive qui n'était jusqu'à présent disponible que dans les hôpitaux. Dans la pratique, il envoie les données aux soignants, à la famille et aux spécialistes, directement sur leur smartphone, en temps réel.
 
Comme le souligne Fabien Pagniez, PDG et fondateur de Mdoloris : « ce capteur sans fil et portable est porté par le patient comme un bracelet tout en utilisant notre indicateur unique, le tonus parasympathique ».
 
Et d’ajouter : « nous souhaitons nous adresser aux personnes souffrant de troubles cognitifs forts comme la maladie d'Alzheimer, aux personnes ayant des troubles sur le spectre d’autisme ou aux personnes en fin de vie ».
 
Ne nécessitant aucune installation spécifique, ce bracelet sans fil permet une surveillance 24h/24 et se recharge en seulement 1h. Il se veut idéal pour une utilisation à l'intérieur comme en extérieur. En textile, il est lavable et réutilisable. Il se met en place avec un seul bouton pour l'allumer et l'éteindre.
 
En attendant son lancement, le prototype est déjà en usage à Lille et à Strasbourg, où l’association Geprovas ((Groupe Européen de Recherche sur les Prothèses Appliquées à la Chirurgie Vasculaire) utilise cette technologie pour accompagner les chirurgiens pendant leur formation et/ou une opération.
 
Cela pourrait ouvrir de nouvelles perspectives pour les professionnels de la santé et d'autres professions à haut niveau de stress, en leur permettant de fournir des meilleurs soins, tout en minimisant le stress.
 
L’indice ANI Mdoloris : Une méthode scientifique
La technologie Mdoloris mesure la variabilité de la fréquence cardiaque, un phénomène reconnu qui contrôle la régulation du système cardiovasculaire via le système nerveux autonome. Elle repose sur l’obtention d’un indice de confort, scientifiquement évalué sur une valeur numérique comprise entre 0 et 100.
 
Un indice élevé reflète un confort optimal comme lors des périodes de soins du développement (cocooning, portage en peau à peau…) alors qu’un indice plutôt bas révèle un inconfort pouvant être causé par la réalisation de soins, une douleur post-opératoire ou un environnement défavorable.
 
Cet indice est calculé à partir d’un électrocardiogramme moniteur multiparamétrique fourni pour monitorer la douleur dans une zone de confort située entre 60 et 70. La technologie ANI a été développée grâce à plus de 23 ans de recherche académique menée au CHRU de Lille (l’un des principaux hôpitaux et centres de recherche médicale de France) et une centaine de publications.





AD



ARTICLES LES +