Sommaire
Senior Actu

Article publié le 04/03/2015 à 03:00 | Lu 6271 fois

​E-eye : innovation dans le traitement de la sécheresse oculaire

La société E-Swin et son département de recherches ont mis au point une nouvelle solution pour traiter la pathologie dite de l’oeil sec en lançant l’E-eye, qui s’annonce comme « le seul appareil au monde à avoir obtenu la certification médicale pour le traitement du dysfonctionnement des glandes de Meibomius ». Détails.


​E-eye : innovation dans le traitement de la sécheresse oculaire
Le syndrome de l’oeil sec est une pathologie commune qui touche environ 7 millions de Français. Gênante et souvent handicapante, elle serait due principalement à un dysfonctionnement des glandes de Meibomius. Seuls existent aujourd’hui des traitements substitutifs (gouttes lacrymales) qui se révèlent souvent insuffisants pour pallier la souffrance ressentie par les personnes atteintes de ce syndrome.
 
Le syndrome de l’oeil sec touche entre 5 et 15% de la population française avec une prévalence corrélée à l’âge. Les conditions de vie moderne : travail sur écran, conduite automobile, lumière artificielle, pollution atmosphérique, port de lentilles de contact etc. rendent cette affection encore plus gênante et plus fréquente.
 
Plus concrètement, cette sécheresse oculaire résulte d’une atteinte du film lacrymal qui peut provenir soit d’une production insuffisante de larmes, soit d’un excès d’évaporation de celles-ci (forme évaporative). La majorité des cas diagnostiqués relève de la forme évaporative principalement due à l’absence ou l’insuffisance de la couche externe lipidique du film lacrymal, sécrétée par les glandes de Meibomius. C’est en effet cette phase grasse qui va empêcher l’évaporation des larmes.
 
Ce nouvel appareil utilise une technologie brevetée de lumière pulsée totalement innovante : un dérivé de la lumière pulsée (lumière froide) appelée IRPL (Intense Regulated Pulsed Light) qui permet un traitement rapide (inférieur à 1 minute pour les 2 yeux), efficace et indolore.
 
Selon le communiqué du fabricant, cet appareil offre des résultats rapides chez 80% des patients, dès les premières heures après seulement la première séance. Il permet un traitement efficace en 3 ou 4 séances réparties sur trois mois. Cette amélioration dure environ une semaine lors du traitement initial, deux à trois semaines lors du second et troisième traitement puis plusieurs mois lors des traitements suivants, l’effet étant cumulatif.

Traitement disponible chez tous les ophtalmologues équipés. De plus, il s’agit d’un traitement non-invasif avec une totale innocuité pour le globe oculaire. Toujours selon le fabricant, E-eye a fait l’objet de plusieurs études cliniques sur plus de 200 patients (France, Nouvelle-Zélande, Chine). Tarif habituellement pratiqué pour 1 séance avec consultation : entre 100 et 120 euros.