Sommaire
Article publié le 23/12/2020 à 01:00 | Lu 3645 fois

Whisky Eddu : whisky breton, un beau cadeau de Noël




Comme pour beaucoup de maisons françaises, c’est grâce à l’activité de bouilleur de cru d’un ancêtre que certaines belles maisons d’aujourd’hui ont bâti leur succès. C’est le cas de la distillerie des Menhirs qui trouve ses racines en 1921 dans l’alambic itinérant acheté par Francès Le Lay.


Durant près de soixante-cinq ans, les descendants de la famille Le Lay parcourront la lande bretonne pour distiller tout ce que les paysans locaux auront à leur confier.
 
En 1986, Guy Le Lay, lassé de son activité de prof de maths, se lance dans la production du premier pommeau de Bretagne et crée par la même occasion, la Distillerie des Menhirs.
 
Une expérience positive qui incite Guy Le Lay à se lancer dans la production d’un whisky rare conçu à base de blé noir. Commence alors un long travail où la distillation, le vieillissement et l’assemblage seront au centre de la création en 1999 du premier whisky de blé noir au monde le whisky Eddu (le blé noir).
 
Si le blé noir est une céréale typiquement bretonne, ses qualités ne sont pas équivalentes à celles de l’orge, notamment en matière de rendement alcoolique. En revanche, cette céréale rustique mais plus onéreuse, demande moins de soins phytosanitaires qu’une céréale plus classique.
 
En 2002, la gamme s’agrandit avec l’arrivée du Eddu Silver. Un whisky vieilli cinq ans dans d’anciens fûts de cognac. Vient ensuite le Silver Brocéliande qui passe cinq années dans des fûts de chêne du Limousin et bénéficie d’une maturation en fûts de chêne neuf de la forêt de Brocéliande.

La collection se complète avec Eddu Gold qui a droit à dix ans de vieillissement en fûts de chêne du Limousin à raison de cinq barriques par an ainsi qu’avec le Eddu Diamant vieilli en fûts de Cognac.
 
Avec l’arrivée d’une nouvelle génération aux manettes de la distillerie, la gamme s’enrichit en 2009 d’un Eddu Grey Rock et surtout, en 2016, d’une nouveauté qui célèbre les trente ans de la distillerie. Il s’agit du Ed Gwenn, un pur orge qui tranche avec les produits de blé noir.
 
Véritable découverte, le Silver Original qui représente le premier whisky de blé noir jamais conçu est un whisky qui peut dérouter dans une première dégustation. Son nez est un véritable bouquet, floral, fruité, toasté, il offre une complexité intense.
 
En bouche, son originalité éclate totalement. Des notes fruitées de pommes et d’agrumes complétées par des touches d’épices et de cannelle qui apporte de la douceur dans la longueur équilibrée de la finale.
 
Quant au Silver Brocéliande, il a été élevé d’une autre manière. Vieillissement de cinq ans en fûts de chênes du Limousin puis une maturation terminale en fûts de chêne neufs de Brocéliande. Un choix qui apporte un nez boisé qui est souligné par des notes d’épices et de fruits à coques.
 
En bouche, on retrouve des notes boisées qui se mêlent aux notes d’épices avec une finale longue et élégante.
 
Parmi les nombreux whiskies produits sur le territoire français, le whisky Eddu offre une belle singularité et incite à la découverte d’un spiritueux différent.
 
Joël Chassaing-Cuvillier




Dans la même rubrique
< >

Mardi 2 Février 2021 - 01:00 Saint Valentin 2021 : des bulles et du chocolat

Mardi 12 Janvier 2021 - 01:00 Provence : vin de la Commanderie de la Bargemone