Sommaire
Article publié le 05/01/2021 à 01:00 | Lu 1621 fois

Ville amies des ainés : ainés mais militants avec la CFDT Retraités




Alors que la remise des prix s'est déroulée le 1er décembre dernier à l'occasion des 8èmes Rencontres du Réseau Francophone des Villes Amies des Aînés (édition 100% digitale), voici la présentation de l’un des huit lauréats de 2020 : pendant le confinement dû à la pandémie du Covid-19, la CFDT Retraités s’est mobilisée pour maintenir le contact avec ses adhérents et leurs proches par tous les moyens possibles afin de rompre l’isolement de ses adhérents, particulièrement les plus fragiles.


Ville amies des ainés : ainés mais militants avec la CFDT Retraités
Le projet a également permis de prendre en compte les difficultés des personnes âgées liées au confinement et les prendre en charge, d’étendre ce contact en direction de tous les ainés (adhérents comme non adhérents) par l’intermédiaire de ses mandatés dans les instances à caractère social.
 
L’initiative a surtout permis de ne pas laisser les adhérents seuls et de maintenir un lien social avec eux en particulier les plus vulnérables, d’être à l’écoute des adhérents et des non adhérents et les inviter à témoigner de la manière dont ils ont vécu cette période difficile.
 
Les organisations de la CFDT Retraités ont relayé l’appel à l’action. Elles ont fait partie des actions de solidarité mises en œuvre, comme un questionnaire aux adhérents, un quadrillage du département et répartition des appels entre les membres de l’équipe locale pour enquêter par téléphone (Gironde), une
lettre électronique quotidienne (Gironde) ou encore un hebdomadaire alimenté par des informations
remontant des adhérents (Haute-Garonne-Ariège où 80% des adhérents possèdent une adresse électronique).
 
Des interpellations ont été menées par les organisations CFDT Retraités ou leurs mandatés CCAS, CDCA, CVS, ARS, des préfets, des parlementaires, des élus départementaux sur des situations préoccupantes (arrêt d’activité d’auxiliaires de vies laissant des personnes âgées vulnérables et leur famille en grande difficulté en Drôme-Ardèche) ou pour faire vivre les instances de démocratie sanitaire (Grand-Est, Métropole Lilloise, Paris) afin d’obtenir des réponses aux problèmes soulevés par les personnes âgées.
 
Une publication a été rédigée et diffusée à tous les adhérents contenant de nombreux conseils pour bien vivre le confinement, garder des liens et disposer de services (en Île-de-France). Un message vidéo a été diffusé sur les réseaux sociaux dans les Hauts-de-France.
 
Une plateforme téléphonique a été mise en place pour l’appel des personnes de plus de 70 ans pour
répondre à leurs besoins et pour éviter l’isolement dans les CCAS (Gironde). Les adhérents ont apprécié de ne pas être “coupés du monde”.
 
Toutes les organisations locales, départementales, régionales de la CFDT Retraités ont participé au projet. L’action a été financée par la CFDT Retraités qui dispose d’un budget alimenté par les cotisations de ses adhérents.
 
Cette action a été un moment de réappropriation du sens commun et d’initiatives. Elle a constitué un
point d’appui visant à améliorer le lien social avec les adhérents, les personnes âgées non adhérentes avec une communication via courriels, newsletters, téléphone, réseaux sociaux, médias) complémentaire du nécessaire contact physique après la fin de l’urgence sanitaire.
 
En s’adressant plus largement au grand public, il s’agissait de mieux mettre en œuvre le “vivre ensemble” dans la société avec toutes les générations, combattre l’âgisme et participer ainsi à construire le monde de demain.