Sommaire
Article publié le 07/03/2022 à 04:12 | Lu 11502 fois

Vieilles et citoyennes : le vieillissement n'est pas neutre




Réalisé par Or Gris, ce dossier pointe les inégalités hommes-femmes dans la vieillesse de même que l’invisibilité et la précarité des vieilles femmes, leur participation sociale spécifique… Dans la continuité du dossier précédent « Vieillir actifs à la campagne », ceci a été publié dans POUR 242 de mars 2022.


Dans son n° 233, « Vieillir actif à la campagne », POUR abordait déjà la question du vieillissement, mais sans traiter vraiment les aspects liés au genre. Or, vieillir n’est pas neutre et pose aux femmes des problèmes spécifiques.
 
Elles sont confrontées aux effets conjugués du sexisme et de l’âgisme. Ce dossier analyse en détail les inégalités et les discriminations subies dans la fin de leur vie professionnelle, dans leur retraite, leur santé et leur sexualité.
 
Au-delà des injustices rencontrées, il est nécessaire de mesurer l’importance de la place qu’elles assument dans le bon fonctionnement de nos sociétés, souvent bénévolement et invisibilisées la plupart du temps. C’est sur elles que repose l’essentiel des responsabilités de la génération pivot, celles d’aide aux enfants, petits-enfants et à leurs propres parents.
 
Ces « vieilles et citoyennes » sont toujours actives et très présentes dans le monde associatif, très engagées dans les solidarités territoriales. Elles sont souvent à l’origine de projets d’habitats participatifs, innovants et collectifs, dont elles constituent d’ailleurs souvent, la majorité des utilisateurs.
 
Pour autant, elles restent largement inconnues des médias et sont les grandes oubliées des statistiques. Elles sont cependant indispensables aux cohésions sociales, ce que montre et démontre ce grand dossier. Au fait, demain, c’est le 8 mars… La Journée de la femme. 





AD



ARTICLES LES +