Sommaire
Article publié le 29/11/2021 à 01:00 | Lu 1985 fois

Vaccination anti-Covid : la 3ème dose 5 mois après




Depuis le 1er septembre 2021, la campagne d'injection de la dose de rappel du vaccin anti-Covid a commencé. Face au rebond épidémique, la HAS (Haute autorité de santé) recommande désormais l'injection d'une dose de rappel pour les personnes âgées de 18 ans et plus dans un délai de 5 mois après la primo-vaccination. Cet avis a été publié le 25 novembre 2021.


Dans un avis rendu le vendredi 19 novembre 2021 , la HAS préconisait déjà que la dose de rappel soit réalisée à partir de 40 ans, 6 mois après la dernière injection.
 
Dans un nouvel avis rendu le 25 novembre 2021 , elle recommande d'abaisser ce délai à 5 mois et d'élargir la campagne de rappel à toutes les personnes de 18 ans et plus. La HAS considère en effet que le contexte épidémique préoccupant justifie une accélération de la campagne vaccinale en raccourcissant le délai entre primo-vaccination et dose de rappel.
 
Selon des études récentes, la réduction du pic d'hospitalisations est en effet de l'ordre de 20% si le rappel est réalisé uniquement chez les personnes de 65 et plus, alors qu'il est de 40% si la dose de rappel est élargie à toutes les personnes de 18 ans et plus.
 
En prenant l'hypothèse que le rappel a la même efficacité après 5 ou 6 mois, pour 40000 doses distribuées par jour aux personnes de 18 ans et plus, la réduction de la taille du pic est de 50% et 39% respectivement pour un délai de 5 et 6 mois.
 
La HAS souligne que, dans un contexte d'augmentation de la circulation du virus, notamment chez les plus âgés, il est primordial de poursuivre les efforts de vaccination des personnes non encore vaccinées ainsi que l'administration du rappel aux groupes éligibles.
 
Source





ARTICLES LES +