Sommaire
Article publié le 05/08/2020 à 08:54 | Lu 1976 fois

Une petite escapade à Étretat




Déjà, au début du XIXème siècle, alors que voitures et chemins de fer ne sillonnaient pas encore le territoire, nos ancêtres savaient que la mer la plus proche de Paris se trouvait en ces lieux, à 200 km environ.


Déjà, à cette époque, se pressaient ici musiciens, peintres et tous ceux qui comptaient dans la capitale. Maurice Leblanc, Guy de Maupassant et Jacques Offenbach en firent bien vite leur lieu privilégié de villégiature.
 
C’est que l’endroit ne manque pas de charme, avec sa plage de galets encadrée par deux falaises de craie et sa célèbre aiguille, même si elle n’est pas creuse !
 
Tout cela a résisté au temps et fait qu’encore de nos jours, une clientèle bigarrée se presse sur la digue, surtout en week-end et en haute saison, périodes qu’on vous conseille donc d’éviter.

Mais en dehors de ces dates l’endroit est paisible, si ce n’est le roulement incessant des galets qui vous bercera jour et nuit.
 
Le site, immortalisé par de nombreux peintres, mérite le voyage, vu d’abord depuis la plage et complété par les ascensions des deux falaises, celle d’aval et celle d’amont, comme on dit dans le pays.
 
Ne manquez pas, une fois là-haut, de visiter l’étonnant jardin d’Étretat et ses buis savamment taillés et, de l’autre côté, d’approcher au plus près du magnifique golf et son fameux trou N° 4 puis d’aller encore un peu plus loin découvrir « l’arrière du décor ».

Plusieurs hôtels de charme s’offrent à vous.
Notre choix s’est porté sur Le Rayon Vert, qui occupe la seule villa de front de mer encore debout. L’hôtel propose des chambres avec balcon les pieds dans l’eau, vue imprenable, et une parfaite insonorisation qui permet de passer une nuit paisible.
 
Parmi les nombreux restaurants du coin, quelques-uns méritent le détour : Le Bistrétatais, avec une cuisine fraiche et simple, dont des moules et frites délicieuses. Le Clos Lupin et ses rognons de veau à la normande, tendres et gouteux. Et puis le Marie-Antoinette, mi restaurant mi poissonnier et son homard grillé.

Partez également à la découverte des villas de René Coty, Jacques Offenbach, Guy de Maupassant et Maurice Leblanc. Sans oublier le charmant Château d’Aygues que ses propriétaires auront plaisir à vous faire découvrir.
 
Si vous restez quelques jours de plus profitez-en pour faire une balade en voiture le long des falaises du Pays de Caux, de Bénouville à Veules les Roses, en passant par Fécamp où vous ne manquerez pas son étonnant Palais Bénédictine.
 
Les fidèles d’André Gide pourront retrouver sa trace au château de Cuverville et se recueillir sur sa tombe au cimetière non loin de là.

Vous compléterez votre séjour par une excursion au Havre, où la découverte de l’architecture de la ville nouvelle d’Auguste Perret mérite le détour.
 
Pour se mettre dans l’ambiance avant le départ ou pendant le séjour : un film, Les Galets d’Étretat, de Sergio Gobbi avec Virna Lisi et Maurice Ronet, disponible en VOD. Un livre, Pierre et Jean, de Guy de Maupassant, qui se passe au Havre. Et bien sûr le célèbre roman de Maurice Leblanc, L’aiguille Creuse, l’une des plus fameuses aventures d’Arsène Lupin.
 
Alex Kiev
 
En savoir plus en ligne