Sommaire
Article publié le 27/07/2017 à 01:00 | Lu 839 fois

Un testament manuscrit non écrit de la main du testateur est nul

Bon à savoir : un testament dicté à un tiers est nul même si des témoins attestent qu'il correspond bien aux volontés du défunt et s'il est signé par lui. Pour être valable, le testament doit être rédigé de la main du testateur. C'est ce que rappelle la Cour de cassation le 15 juin 2017.


Dans cette affaire, la légataire universelle faisait valoir que le testateur avait signé le testament qu'elle avait rédigé sous sa dictée en présence de deux témoins l'ayant eux-mêmes signé et que l'intention du défunt de faire un legs était également attestée par de nombreux témoignages.
 
Son argumentation n'a pas été suivie. En effet, la Cour de cassation rappelle une nouvelle fois qu'un testament manuscrit doit être entièrement rédigé, daté et signé de la main du testateur comme le prévoit le code civil.
 
Par ailleurs, il est toujours possible de s'adresser à un notaire qui établira un « testament authentique », par exemple si la maladie empêche le testateur d'écrire ou de signer.

Source






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 10:06 Fin de vie : trois projets récompensés