Sommaire
Article publié le 08/02/2019 à 06:00 | Lu 1115 fois

Un senior sur cinq reçoit une aide régulière pour les tâches du quotidien

Selon une récente enquête* réalisée par la DREES (ministère de la Santé), en 2015, 21% des plus de 60 ans en France vivant à domicile ont déclaré avoir reçu une aide régulière pour effectuer des actes essentiels de la vie quotidienne du fait de leur âge ou de leur état de santé.


Selon cette nouvelle étude, et selon toute logique également, l’aide à domicile pour les personnes âgées à réaliser les tâches du quotidien augmente avec l’âge et avec le niveau de perte d’autonomie.  
 
Ainsi, alors qu’entre 60 et 74 ans, moins de 10% des seniors indiquent recevoir une aide à domicile, passé les 75 ans, cette part augmente assez fortement pour s’élever à 40%. Selon la DREES, « la quasi-totalité des personnes en forte ou très forte perte d’autonomie (GIR estimé 1 à 3) sont aidées tandis que seulement une personne autonome sur dix (GIR estimé 5 ou 6) déclare être aidée pour réaliser certains actes de la vie quotidienne (le plus souvent les courses ou le ménage) ».
 
Autre point saillant de cette étude : la moitié des seniors à domicile n’est aidée que par leur entourage uniquement. Pour un tiers d’entre eux, cette aide est mixte (entourage et professionnels) et pour 19%, l’aide ne provient que de professionnels. 
 
Sans trop de surprise, plus le niveau de dépendance est important et moins l’aide de l’entourage seule est suffisante… De fait, c’est à ce moment que l’ont fait appel aux services d’un professionnel pour réaliser des actes de plus en plus complexes comme la toilette ou l’habillage.

« Signe de la difficulté du maintien à domicile des personnes très dépendantes sans aide de l’entourage, 4 % d’entre elles sont aidées uniquement par des professionnels » précise encore le communiqué de la DREES.
 
Assez naturellement, l’aide des proches est le plus souvent assurée par le conjoint ou par les enfants, plus par les enfants d’ailleurs avec respectivement 38% et 55%. Les femmes âgées à domicile indiquent être davantage aidées (26% contre 14%) et elles bénéficient le plus souvent d’un soutien de la part des enfants (62%) tandis que les hommes sont plus fréquemment soutenus par leur conjoint (57%).
 
Toujours selon cette enquête une personne âgée à domicile sur deux aidée par l’entourage reçoit une aide équivalente à 5h par semaine. Sans surprise, les plus dépendants (GIR estimé 1 à 2) demandent davantage à leur entourage : la moitié reçoit plus de 35h d’aide par semaine ; de la même manière, la moitié déclare une aide professionnelle d’au moins 9h.
 
Quel que soit le type d’aide reçue, la moitié des ainés aidés déclare au moins 8h d’aide par semaine – soit 1h et 10mn au quotidien. Par ailleurs, 50% des personnes âgées les plus dépendantes déclarent 53h ou plus d’aide par semaine, alors que la moitié des plus autonomes en déclarent 5 ou moins.
 
Cela représente 3 millions de seniors, soit quatre fois plus que le nombre de bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) à domicile (748 000 bénéficiaires fin 2015).
 
*Il s’agit de l’enquête Capacités, aides et ressources des seniors (CARE) de la DREES qui a interroge environ 15 000 personnes.






Dans la même rubrique :
< >